Avril 1, 2021
Par Le Numéro Zéro
178 visites

- Ce dimanche 28 mars, des militant·es de la CNT jeunes 42 ont accroché des banderoles au-devant des permanences de députés de la Loire appartenant à LREM et LR.

Cette action dénonçait leur soutien envers la loi liberticide, dite de Sécurité Globale.

- En réponse, le député LR, Dino Cinieri, a décidé de déposer plainte, car il a “découvert avec stupéfaction la présence un drap apposé” sur l’entrée de sa permanence.

Il qualifie d’« irresponsables” des personnes qui s’opposent à sa politique, plus spécifiquement en raison du soutien qu’il apporte à la loi de Sécurité Globale.

- Dans l’annonce de son dépôt de plainte, il qualifie ces actes comme étant “indécent, inacceptable et injurieux”.

Heureusement que le ridicule ne tue pas !

On va l’aider à trouver le mot qui qualifie son dépôt de plainte pour un drap : T O T A L I T A I R E.

Suite à l’annonce du dépôt de plainte de la part de ce député, voici la réponse de la CNT jeunes 42 :

Alors que nous dénonçons la loi Sécurité Globale, en rappelant qu’elle gardera l’institution policière de rendre des comptes face aux violences régulières qu’elle commet, le député LR Dino Cinieri préfère dénoncer la terrible violence d’un morceau de tissu posé sur sa permanence !

Non monsieur Cinieri, déposer une banderole n’est pas indécent, en revanche les pratiques du système policier que vous défendez le sont.

Votre réaction nous paraît tout simplement caricaturale et démesurée… mais bien révélatrice du camp politique que vous incarnez.

Nous espérons que vous mesurez l’ampleur de votre irrespect lorsque vous vous indignez devant notre action, alors que chaque jour des personnes sont victimes des exactions de la police sans que cela ne vous fasse réagir !

P.-S.




Source: Lenumerozero.info