Alors que les menaces d’expulsion planent sur de nombreux squats de migrants, « Habitat et Humanisme » nous sort un projet au summum de l’innovation ! Un habitat décent pour les demandeurs d’asile ? Mais pourquoi faire, quand il est si économique de les « loger » dans des containers sur un terrain en friche au milieu de Gerland, si généreusement prêté pendant deux ans par la très humaniste société Bouygues (sûrement le temps pour la société de créer un super projet immobilier). Un deal tout bénef pour Bouygues qui en plus de se faire du fric sur l’hébergement des demandeurs d’asile, s’en fait aussi sur la construction des Centres de Rétention Administrative. Faudrait-il y voir le moyen de se racheter une image ?

Les logements vides ne manquent pourtant pas, et de nombreux collectifs le rappellent régulièrement à ceux qui souhaiteraient si commodément l’oublier. Mais plutôt que de proposer des solutions d’hébergement pérennes, dans des conditions dignes et accessible à tou.te.s, « Habitat et Humanisme » préfère fermer un centre d’accueil du 6e arrondissement et reloger 80 personnes dans des containers. Renonçant à ouvrir de nouvelles places d’accueil ou de réaffecter les multiples logements vides, le bailleur social propose des solutions toujours plus précaires d’hébergement à des personnes déjà bien dans la merde. Il ne faudrait pas oublier que de nombreux enfants n’ont toujours pas de logement, alors qu’ils restent scolarisés dans différentes écoles de Lyon, ou encore qu’en septembre de nombreuses personnes risquent d’être évacuées de l’Amphi Z.

Un simple lieu d’hébergement précaire ? Non, en plus de faire déménager 80 personnes, l’humanisme du bailleur social n’a pas de prix. Il va aussi, en partenariat avec la BNP [sic], proposer de la réinsertion professionnelle. En gros et comme toujours, il ne s’agit pas de créer des conditions d’hébergement décentes, mais d’offrir un plan de com clé en main à toutes ces entreprises qui, au quotidien, ne font pas grand chose pour améliorer la vie de ces personnes !


Article publié le 25 Juin 2019 sur Rebellyon.info