À tous les soutiens franciliens de la lutte contre Cigéo (et on sait qu’il y en a !)

Nous étions 500 à danser le 29 juin au Bal des Malfaiteurs à la Parole Errante… Et maintenant ? Certes, on n’en finit pas avec la société nucléaire sans danser, mais on n’en finit pas non plus juste en dansant ! Alors serons-nous aussi 500 venu·e·s de toute l’Île-de-France à rejoindre la grande manifestation Vent de Bure contre la poubelle nucléaire, les 28-29 septembre à Nancy ? Ce serait beau !

Et surtout ça vaut le coup. Au fil des dernières décennies, le projet Cigéo à Bure s’est imposé comme un symbole autant de la démesure et de l’absurdité de la politique nucléaire française que de l’immense violence répressive qui l’accompagne : aujourd’hui, 8 militant·e·s antinucléaires sont toujours sous le coup d’une mise en examen pour « association de malfaiteurs ». À ce double titre, antinuk et antirep, Bure est un enjeu majeur de nos luttes. En Île-de-France, où se trouve le siège de l’Andra ainsi que ceux de plusieurs sous-traitants essentiels de Cigéo, nous sommes particulièrement concerné·e·s.

Tout le programme des deux jours, les informations pratiques, le thème proposé pour la manif, etc. sont ici : https://ventdebure.com

Pour se faciliter la vie et pouvoir y aller à beaucoup et pour pas trop cher, on essaie de mettre en place un (ou des ?) bus. Les réservations sont en cours et les informations pratiques sont susceptibles de varier encore un peu, mais le départ devrait avoir lieu samedi matin tôt depuis Nation, et le retour dimanche soir, pour nous laisser le temps de profiter des concerts et des discussions. Un camping est prévu sur place. L’aller-retour devrait coûter au maximum 35€ par personne (avec possibilité de donner moins ou plus selon votre situation) ; en réalité, on pourra probablement abaisser voir supprimer ce coût (on vous tient au courant par mail). Ce serait magique !

Pour vous inscrire : envoyez un mail à busparisbure (at) riseup.net en indiquant :

– le nombre de places réservées

– le prix que vous voulez/pouvez mettre (on vise 35€ par personne pour l’instant)

– l’adresse mail où vous joindre pour vous donner les infos de dernière minute (consultez-la !)

On vous tiendra rapidement au courant des horaires définitifs de rendez-vous, de la baisse du prix, de l’ordre pour vos chèques…

Si vous préférez un retour samedi soir après la manif, et donc pas de soirée concerts ni de discussions le lendemain, dites-le rapidement ! S’il y a des retours massifs dans ce sens, on changera de plan (mais pour le moment cela ne semble pas être le cas) ! Dans tous les cas, écrivez-nous vite : c’est seulement comme ça qu’on pourra voir si le bus est rempli et s’il faut en réserver un deuxième. Des places restantes dans un bus venant de l’ouest de la France seront peut-être aussi disponibles pour des gens d’IDF : affaire à suivre.

Si vous avez des contacts de groupes, orgas, collectifs, syndicats qui pourraient vouloir être du voyage, n’hésitez pas à les partager en nous écrivant. Si vous voulez leur faire suivre directement l’annonce, faites-le ! Il faut remplir ces bus au plus vite et faire nombre à Nancy !

Pour finir n’oubliez pas, les 21-22 septembre, le rassemblement antinucléaire et féministe en mixité choisie, près de Bure ; si vous participez aux deux événements et restez dans l’Est du 21 au 29, vous pourrez peut-être trouver une place retour dans notre bus (à voir en fonction des places disponibles, mais n’hésitez pas à demander !)

A très bientôt pour une belle Tempête antinucléaire !

busparisbure (at) riseup.net

— 

PLUS D’INFOS :

Article publié le 12 Sep 2019 sur Paris-luttes.info