Octobre 22, 2021
Par Rebellyon
366 visites


Le 18 octobre, sur instruction du parquet anti-terroriste de paris un important dispositif policier associant la DGSI, le service de police judiciaire de Saint-Étienne, à des unités venu de Lyon a effectué des perquisitions dans la région stéphanoise. Trois personnes ont été arrêtées et les perquisitions ont permit de retrouvé un pistolet-mitrailleur, un fusil d’assaut, deux fusils à pompe et trois grenades. Les armes étaient accompagnés de leurs munitions respective.

C’est le parquet de Saint-Étienne qui s’est saisi de ces faits, les trois militant·e·s sont poursuivit pour « acquisition et détention non autorisées et en réunion de matériels de guerre, armes, munitions ou de leurs éléments de catégorie A ; acquisition et détention non autorisées et en réunion d’armes, munitions ou de leurs éléments de catégorie B ; acquisition et détention illégales et en réunion de produits ou engins explosifs ; détention en réunion d’un dépôt d’armes ou de munitions des catégories A ou B ; de cession de matériel de guerre, arme, munition ou de leurs éléments de catégorie A à une personne non titulaire de l’autorisation de détention ».

Un des militants est en préventive pendant que les deux autres ont été placé·e·s sous contrôle judiciaire




Source: Rebellyon.info