https://www.facebook.com/Marche-des-libert%C3%A9s-collectif-et-individuel-107734358179613/

Après qu’il ait ouvert un squat pour les mineur·es non accompagné·es à Bordeaux, des camarades ont été contraint·es de sortir d’urgence les jeunes migrant·es car ces dernier·es étaient victimes de ses violences verbales et physiques. De plus, il les faisait vivre dans des conditions au-delà de l’insalubrité, tout en se vantant d’être leur sauveur, conservant aussi leurs papiers d’identité.

C’est en 2019, il est accusé par plusieurs femmes de viol, d’agression, de coups et blessures et de manipulation. Des femmes migrantes, ont témoigné du harcèlement sexuel qu’il leur a fait subir.

Cette marche est organisée après qu’il ait fait profil bas pendant un plus d’an. C’est à dire après que tous·tes les mineur·es aient été exfiltré·es. Nous craignons que cet événement soit pour lui l’occasion de redorer son image et se faire un nouveau réseau.

Par ce texte, nous souhaitons avertir toutes les personnes et principalement les femmes, qui participeraient ou non, à cette marche du danger qu’il représente.




Source: Iaata.info