Mai 5, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
292 visites


L’union syndicale SOLIDAIRES se fĂ©licite des importantes mobilisations du 1er mai qui ont rassemblĂ© plusieurs dizaines de milliers de manifestants dans plus de 300 manifestations dans tout le pays. L’importance des manifestations tĂ©moigne d’une volontĂ© revendicative qui doit s’amplifier pour contraindre le gouvernement engagĂ© dans une entreprise de destruction sociale et de rĂ©duction des libertĂ©s.

L’Union syndicale Solidaires condamne les interventions policiĂšres contre les cortĂšges syndicaux qui ont dĂ» subir, comme Ă  Paris, lacrymogĂšnes et bousculades et qui relĂšvent d’un maintien de l’ordre qui consiste Ă  faire monter les tensions, Ă  gĂ©nĂ©rer des violences. Face Ă  sa gestion catastrophique de la situation Ă©conomique, sociale et sanitaire, le gouvernement a peur des mobilisations sociales qui viennent et fait tout pour les empĂȘcher, y compris par l’intimidation et la violence.

L’Union syndicale Solidaires apporte tout son soutien Ă  la CGT et aux camarades qui ont Ă©tĂ© violemment pris Ă  partie Ă  Paris par des individus violents qui n’ont rien Ă  voir avec le mouvement syndical. Il est inacceptable que des militant.es d’une organisation syndicale de notre camp social, essentielle dans la construction des luttes, soient attaquĂ©.es de la sorte.

Nous dĂ©plorons une fois de plus que les forces de Police ne soient pas en mesure de protĂ©ger les manifestants et d’assurer le droit de manifester partout sur le territoire.

Les organisations syndicales subissent rĂ©guliĂšrement les consĂ©quences des choix politiques du pouvoir qui entretiennent un climat nausĂ©abond de tensions et de violences. En tĂ©moigne le rĂ©cent saccage des locaux de l’Union DĂ©partementale FO du Puy de DĂŽme, les rĂ©centes menaces et intimidations faites aux Unions Locales Cgt de Cournon d’Auvergne et de Gerzat, les agressions contre des militant.e.s de Solidaires et de l’UNEF Ă  l’issue de rassemblements et les condamnations de responsables syndicaux Ă©tudiants et de l’éducation nationale prononcĂ©es sans audience ni dĂ©bats contradictoires.

À Clermont-Ferrand, plus de 2 000 personnes ont manifestĂ© avec calme et dĂ©termination Ă  l’appel de SOLIDAIRES, CGT, FSU, FO et UNEF. La manifestation a Ă©tĂ© rejointe par de nombreux salariĂ©s du spectacle mobilisĂ©s depuis plusieurs semaines mais Ă©galement par de nombreux acteurs du mouvement social (LDH, ATTAC, RESF, Libre PensĂ©e, associations de chĂŽmeurs, Gilets Jaunes) mobilisĂ©s depuis novembre contre la loi dite de sĂ©curitĂ© globale, contre la casse de l’assurance chĂŽmage et contre tous les reculs sociaux qui sont autant de provocations quand les plus riches du pays ne cessent de s’enrichir

AprĂšs cette rĂ©ussite de la journĂ©e internationale de luttes des travailleuses et des travailleurs, l’heure est au renforcement des mobilisations et l’urgence est Ă  la lutte pour l’abrogation de la rĂ©forme de l’assurance chĂŽmage. Cette rĂ©forme va prĂ©cipiter un peu plus de monde dans la misĂšre quand milliardaires et actionnaires voient leurs profits exploser. Cette rĂ©forme rĂ©sume Ă  elle seule l’arrogance de ce pouvoir des riches pour les riches.

L’union syndicale SOLIDAIRES appelle l’ensemble du monde du travail aux initiatives Ă  venir pour empĂȘcher l’application au 1er juillet de la rĂ©forme de l’assurance chĂŽmage. Cette loi doit ĂȘtre abrogĂ©e.




Source: Solidaires.org