Décembre 10, 2022
Par Kurdistan Au Féminin
159 visites

TURQUIE – La députée kurde-yézidie d’HDP, Feleknas Uca est menacée d’être déchue de son mandat d’élue après que le bureau du procureur général d’Ankara ait déposé trois dossiers en ce sens au Parlement turc. Depuis 2015, le parti HDP est dans le viseur d’Erdogan et la plupart de ses élu.e.s (dont les anciens coprésidents Selahattin Demirtas, Figen Yüksekdağ), tenu.e.s en otage illégalement.

Trois rapports ont été préparés par le bureau du procureur général d’Ankara sur la levée de l’immunité de la députée HDP Feleknas Uca et transmis au Parlement.

L’un des rapports a été préparé le 4 février avec l’accusation « d’incitation à la haine et à l’inimitié » avance comme preuves les déclarations publiques de la députée concernant les attaques turques contre le nord et l’est de la Syrie et Shengal.

Dans le deuxième dossier, Uca a été accusée de « propagande pour une organisation terroriste » pour son discours prononcé à Batman (Êlih) le 8 mars 2021.

Dans le troisième rapport, l’accusation de « réunions et manifestations illégales » est basée sur la participation de la députée à une marche organisée le 8 novembre 2018 en solidarité avec les actions de grève de la faim lancées contre l’isolement carcéral du leader kurde Abdullah Ocalan sur l’ile prison d’Imrali. Les trois rapports ont été envoyés au Parlement.




Source: Kurdistan-au-feminin.fr