Juillet 28, 2016
Par Le Monde Libertaire
47 visites


par Pat de Botul le 28 juillet 2016

Turquie un Procès à la Kafka

Zehra Dogan, journaliste de l’agence féminine JINHA, avait été mise en garde à vue le 21 juillet, à Mardin, en même temps que Mazlum Kavak, conseiller du député HDP Ali Atalan. Mazlum Kavak a été libéré sous contrôle judiciaire, mais Zehra elle, a été envoyée en prison, après avoir été arrêtée sur une terrasse de café dans la commune de Yenişehir, alors qu’elle était accompagnée de Mazlum Kavak. Après la garde à vue, elle a comparu devant le tribunal de Mardin. Des pseudos témoins, ont été présentés contre elle. Ils exprimaient pourtant qu’ils ne connaissaient pas personnellement Zehra, qu’ils venaient d’apprendre son nom à l’audience, mais qu’ils l’ont vue travailler en compagnie de Bilal Gündem, un de ses collègues journaliste, récemment arrêté lui aussi. Cela a suffi au tribunal pour décider que Zehra devait être mise derrière les barreaux, sous “suspicion de fuite possible”, et pour être jugée ultérieurement comme « membre d’organisation illégale ». Ses avocats ont souligné que les partages de Zehra sur les médias sociaux et que ses dessins ne peuvent pas être considérés comme soutien à une organisation illégale, ce qui n’a pas empêché la cour de l’enfermer à la prison de Mardin.

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: