Août 7, 2016
Par Le Monde Libertaire
36 visites


par Pat de Botul le 7 août 2016

Turquie / Migrants : l’UE a les chocottes

L’accord entre Bruxelles et Ankara sur les réfugiés est menacé depuis le coup d’État manqué en Turquie, qui a entraîné une reprise en main autoritaire du pays par le président Erdogan. Au sein de l’UE, les inquiétudes sur une possible dénonciation de cet accord, qui a permis d’endiguer les flux des réfugiés du Proche-Orient accostant dans les îles grecques, après 850 000 arrivées en 2015, s’expriment désormais ouvertement. Il repose, en effet, sur la reconnaissance par la Grèce du statut de « pays tiers sûr » à la Turquie, afin de pouvoir y renvoyer les candidats à l’asile. Un concept qui, aux yeux des experts des questions migratoires, est plus fragile que jamais pour un pays où M. Erdogan fait procéder à des purges massives depuis trois semaines. Malgré ces réserves, l’exécutif européen veut jouer l’apaisement, sous la pression de pays membres qui ne veulent pas l’arrêt d’un accord qui s’est révélé “efficace” pour tarir le nombre de traversées en mer Egée (un pic de 6 900 arrivées quotidiennes avait été atteint en octobre 2015, et près de 2 000 encore en février). Imaginons que l’accord cesse : qui reprendra au vol la “patate chaude” de la maîtrise des flux migratoires ?

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: