À l’approche du jugement attendu dans l’affaire intentée contre deux éminents défenseurs des droits humains et un écrivain accusé de « propagande terroriste » pour avoir participé à une campagne de solidarité envers un quotidien kurde, Amnesty International demande qu’ils soient acquittés.

Erol Önderoğlu (représentant de Reporters sans frontières en Turquie et membre de l’Institut international de la presse), Şebnem Korur Fincancı (présidente de la Fondation turque des droits humains) et l’écrivain Ahmet Nesin ont été arrêtés en 2016 après s’être relayés pour prendre la direction symbolique un jour chacun d’Özgür Gündem, dans le cadre d’une campagne de solidarité envers ce quotidien désormais fermé.

« Les accusations absurdes portées contre eux et de nombreuses personnes qui ont également pris part à cette campagne de solidarité visaient clairement à les réduire au silence et à intimider les journalistes, les défenseurs des droits humains et la société civile turque dans son ensemble. »

[…]

>> Turquie. Il faut acquitter les défenseurs des droits humains jugés pour s’être mobilisés en faveur de la liberté de la presse

Article publié le 17 juillet 2019


Article publié le 17 Juil 2019 sur Solidaires.org