Juillet 17, 2016
Par Le Monde Libertaire
95 visites


Selon Erdogan, “une nouvelle flambée de violence est toujours possible”. Il est vrai qu’entre 1960 et 1980, la Turquie a connu trois coups d’État, à l’époque, l’armée était surnommée “l’État profond” et faisait la pluie et le beau temps en Turquie. Toujours est-il qu’Erdogan et son parti l’AKP, sortent fragilisés de ce coup de force. Si l’armée est restée fidèle au gouvernement cette fois-ci, sur le plan interne, Erdogan devra tenir compte des opposants démocrates et progressist




Source: