Janvier 31, 2021
Par Le Monde Libertaire
202 visites


CommuniquĂ© de Workers Solidarity Alliance (WSA), États-Unis
16.01.2021

Mercredi 6 janvier 2021, une attaque organisĂ©e par une foule d’extrĂȘme droite contre le bĂątiment du Capitole des États-Unis a eu lieu alors que le CongrĂšs se rĂ©unissait pour certifier les rĂ©sultats de l’élection prĂ©sidentielle. Les assaillants avaient Ă©tĂ© encouragĂ©s par un prĂ©sident sortant autoritaire et dĂ©rangĂ©, Donald Trump, et Ă©taient fortement obnubilĂ©s par cet arnaqueur corrompu et son ego surdimensionnĂ©. MĂȘme si l’évĂ©nement Ă©tait programmĂ© et annoncĂ© publiquement, la police a d’abord semblĂ© traiter la foule avec des « gants de velours », surtout en comparaison avec la façon dont elle a traitĂ© les manifestations de Black Lives Matter et d’autres manifestations cette annĂ©e, ce que mĂȘme les mĂ©dias grand public ont relevĂ©.

La prise du Capitole couvait de longue date. L’ùre Nixon a permis un essor phĂ©nomĂ©nal des Ă©vangĂ©liques chrĂ©tiens blancs d’extrĂȘme droite et autoritaires. La montĂ©e de la droite Reagan a Ă©tĂ© le premier clin d’Ɠil de membres de l’establishment politique Ă  l’adresse de membres de l’ultra-droite. Et il y a eu le clin d’Ɠil aux groupes dits “patriotes”. Beaucoup d’entre eux prĂ©tendent avoir raison de soutenir des milices armĂ©es, qu’ils utilisent comme couverture pour armer, former militairement et toucher de plus en plus les jeunes, hommes et femmes. ParallĂšlement Ă  cette Ă©volution vers une droite dure dominante, un courant nationaliste pro-nazi et blanc se dĂ©veloppe lentement. Le “Tea Party” au sein de l’establishment a contribuĂ© Ă  donner un nouveau souffle Ă  l’autoritarisme et Ă  ouvrir grand les vannes. Trump et ses alliĂ©s n’ont Ă©tĂ© que l’aboutissement de 40 ans de souhait de voir un dirigeant ouvertement raciste et pro-Blancs suprĂ©macistes manifester une acceptation non dĂ©guisĂ©e et donner une place, ou au moins adresser des encouragements, Ă  un autoritarisme amĂ©ricain tolĂ©rĂ©.

Les lois utilisĂ©es contre la “droite” aujourd’hui, sont les mĂȘmes que celles utilisĂ©es contre la gauche et les mouvements ouvriers hier. Luttez contre les idĂ©es de l’autoritarisme au quotidien. Parce que les lois que vous applaudissez aujourd’hui peuvent ĂȘtre utilisĂ©es contre vous demain.

La lutte contre les idĂ©es autoritaires (religieuses, politiques, raciales) au sein de la classe ouvriĂšre fait partie de la lutte des classes. La bataille contre l’État, contre les dĂ©tenteurs du pouvoir religieux de droite et les petits patrons qui manipulent les gens de la classe ouvriĂšre, est une lutte de classes. La lutte contre la haine et le sectarisme bigot, attisĂ©s par la manipulation de ceux qui sont au pouvoir ou aspirent Ă  y ĂȘtre, tout en franchissant les barriĂšres de classe, devra finalement ĂȘtre gagnĂ©e au sein de la classe ouvriĂšre. Il faut s’organiser patiemment et Ă©duquer sur ces questions, afin de contrer les personnes qui, en son sein mĂȘme, seront prĂȘtes Ă  se vendre pour de l’argent ou du pouvoir (ou les deux) et une position de domination qui leur est indispensable. Afin de vaincre indiscutablement l’ennemi, nous devons d’abord le vaincre dans nos propres rangs. Notre lutte sera toujours double.

Le problĂšme, ce n’est pas Trump. C’est le systĂšme. S’organiser, Ă©duquer, vaincre.




Source: Monde-libertaire.fr