L’intégralité de ce texte est à retrouver ici : https://lundi.am/Le-monologue-du-bon-voisin-en-temps-de-confinement

LE 10 JUILLET 2020

La voisine passe encore dans la rue. C’est quand même incroyable. Ces gens qui se croient tout permis, égoïstes qui nous font prendre des risques. Ça m’exaspère. Pourquoi elle ne reste pas chez elle comme tout le monde ? Avec ces prétextes de vouloir se dégourdir les jambes, de prendre l’air, mais pour qui se prend-t-elle ? Pourtant je l’aimais bien Mme Vernon, quelqu’un de bien, rangée, qui préparait le repas deux fois par jours et qui n’a jamais fait d’histoires dans le quartier. Mais c’en est trop. Si elle repasse encore, je vais devoir signaler son comportement douteux en appelant le commissariat. On ne peut plus tolérer ces gens qui nous font prendre des risques, ces inconscients, irresponsables. Les gens ne comprennent pas ce que ça veut dire. Et dire que mon Hervé se décarcasse à aller chercher le courrier avec sa grosse pince-crocodile pour ne pas le toucher. Puis je le vois batailler avec la pince et un ciseau pour sortir le pli de son enveloppe, sans le déchirer. Pourquoi déployer tant d’efforts pour bloquer le virus en limitant les contacts, mêmes indirects, comme avec la factrice, si c’est pour que d’autres se baladent tranquillement, profitent du paysage et d’un petit moment d’activité physique dans la belle campagne. C’est que les gens ne savent pas qu’ils sont porteurs et ils l’amènent dans leurs déplacements.

Quelques temps auparavant, l’idée de mettre en place un système de points circulait. Pour les bons citoyens responsables, qui prennent au sérieux la menace qui pèse sur nous, qui ont peur et qui ont adapté leur vie en conséquence, des points bonus qui nous permettent de temps à autre, en fonction des quotas, d’aller faire une sortie un peu plus loin. Les autres, les profiteurs de plein air, ceux qui ne savent pas respecter les règles bonnes pour tous, ceux qui ne peuvent pas attendre deux semaines pour sortir de chez eux, auraient eu des points malus. Je suis sûr que ce système aurait parfaitement fonctionné, en récompensant et en pénalisant. D’ailleurs lors des expérimentations dans quelques villes, il y avait déjà eu tant d’appels au service dédié pour signaler les voisins qui profitaient de la situation pour sortir. Mais enfin cette régulation n’a finalement pas été adoptée, pour le moment.

La suite ICI 


Article publié le 03 Avr 2020 sur Grainedanar.org