Christophe Madrolle

Union des démocrates et écologistes (UDE)

  • Élu du 4&5 arrondissement, Marseille
  • Candidat (espĂ©rant le soutient de) LREM aux municipales Ă  Marseille

Mohamed Laqhila

Modem

  • DĂ©putĂ©
  • Candidat aux municipales d’Aix
PNG - 361.9 ko
Madrolle et Laqhila

La Marseillaise a rĂ©vĂ©lĂ© mi-septembre [1] que ces deux candidats aux municipales « sont propriĂ©taires d’appartements aux Rosiers, dans l’une des copropriĂ©tĂ©s les plus dĂ©gradĂ©es de la ville. Trois appartements pour Mohamed Laqhila, un seul pour Christophe Madrolle. Â» [2]

Les deux dĂ©noncent des « manƓuvres prĂ©-Ă©lectorales Â». L’insalubritĂ© ? « La faute au syndic Â». Une dĂ©fense malheureusement Ă©culĂ©e.

Bernard Jacquier

Les RĂ©publicains

  • Élu du 6&8 arrondissement, Marseille (en poste)
  • Vice-prĂ©sident de la mĂ©tropole Aix-Marseille-Provence en charge de la commande publique et des appels d’offres (dĂ©mission suite Ă  ces rĂ©vĂ©lations)




Avocat en droit immobilier (ça ne s’invente pas !), La Marseillaise a rĂ©vĂ©lĂ© qu’il Ă©tait « propriĂ©taire d’un logement frappĂ© d’un arrĂȘtĂ© d’insalubritĂ© depuis le 4 avril 2017, et dont tous les locataires ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©s il y a un an Â», Ă  la Belle-de-Mai. « Sa derniĂšre locataire a du ĂȘtre relogĂ©e dans un hĂ©bergement d’urgence de la Ville dans le 14e arrondissement. C’est donc la mairie qui supporte la dĂ©faillance privĂ©e d’un de ses propres Ă©lu de la majoritĂ©. Â» [3]

Thierry Santelli

Les RĂ©publicains

  • Conseiller dĂ©partemental, 13 ( en poste)
  • Vice-prĂ©sident du dĂ©partement dĂ©lĂ©guĂ© aux sports (dĂ©mission suite Ă  ces rĂ©vĂ©lations)

    Administrateur de Marseille Habitat ( en poste)


Administrateur de Marseille Habitat (« sociĂ©tĂ© publique chargĂ©e par la Ville de Marseille de l’éradication de l’habitat indigne Â», et propriĂ©taire de l’immeuble effondrĂ© du 63 rue d’Aubagne), Thierry Santelli est propriĂ©taire d’un appartement dans un immeuble frappĂ© d’arrĂȘtĂ© de pĂ©ril, Ă  Saint-Mauront (3e). [4]




« DĂ©crit comme un “taudis”, le logement Ă©tait louĂ© Ă  une jeune maman et sa fille de deux ans. Il prĂ©sentait de sĂ©rieux risques pour la vie de la petite famille. MĂšre et fille ont dĂ» ĂȘtre Ă©vacuĂ©es par les pompiers le 13 novembre, avant qu’un arrĂȘtĂ© de pĂ©ril imminent n’interdise toute occupation de l’immeuble le 7 dĂ©cembre. Â» [5]

Xavier Cachard

Les RĂ©publicains

  • Conseiller rĂ©gional, PACA ( en poste)
  • Vice-prĂ©sident aux finances de la rĂ©gion Provence-Alpes-CĂŽte d’Azur (dĂ©mission/renvoi suite Ă  ces rĂ©vĂ©lations)




    PropriĂ©taire d’un appartement dans l’immeuble effondrĂ© du 65 rue d’Aubagne. Et avocat du syndic de cet immeuble.

Je suis obsĂ©dĂ© par ce drame, qu’est-ce que j’aurais pu faire… Rien

Xavier Cachard

André Malrait

Les RĂ©publicains

  • Adjoint au maire dĂ©lĂ©guĂ© au patrimoine, Marseille ( en poste)




Architecte de profession, il a Ă©tĂ© mis en demeure par la Ville afin « de procĂ©der Ă  des travaux pour mettre fin Ă  une « situation d’insalubritĂ© Â» dans un « appartement Â» qu’il loue au centre de Marseille. Â» Le 17m2, louĂ© pour 520 euros/mois, avait Ă©tĂ© dĂ©clarĂ© comme un « local Ă  deux-roues Â» lors de sa construction.

Lorsque suite Ă  l’insalubritĂ© du logement sa locataire refuse de lui payer les loyer de septembre et octobre 2018, il utilise un papier Ă  en-tĂȘte de la Mairie pour les exiger, avant de la traĂźner en justice. Elle obtiendra finalement (seulement) 800 euros de dommages et intĂ©rĂȘts pour les prĂ©judices subis. [6]

Comme une magouille ne vient jamais seule, Malrait avait aussi rĂ©alisĂ© des travaux sans permis de construire sur sa propriĂ©tĂ©. Une fois l’irrĂ©gularitĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e dans le presse, la Ville s’est empressĂ©e de lui en dĂ©livrer a posteriori.


Article publié le 01 Oct 2019 sur Mars-infos.org