Novembre 18, 2020
Par La Feuille De Chou
201 visites


Gilets jaunes feuilledechouphotos

Près de trois cent manifestants se sont rassemblés à partir de 18 h30 place Kléber à Strasbourg à l’appel de l’Inter QG du Bas-Rhin et du QG République Gilets jaunes de Strasbourg, à l’occasion du second anniversaire du démarrage du mouvement des gilets jaunes, le 17 novembre 2018.

Après lecture du tract d’appel par plusieurs voix, le cortège s’est dirigé vers la Place de l’Homme de Fer. Plusieurs dizaines de flambeaux étaient portés ainsi que des lumières de toutes sortes, pour symboliser le combat des Lumières contre l’obscurité politique de ce pouvoir macronien qui profite de la pandémie pour transformer le système déjà peu démocratique en un pouvoir fort à travers des lois d’exception sanitaires et sécuritaires qui produisent la peur chez les citoyens et la sidération, paralysant jusque là les réactions. Il y a avait des gilets jaunes, des gens non encartés et des militants politiques, syndicaux et associatifs, même si les directions de ces organisations n’avaient pas appelé. Espérons que les jours qui viennent, avec le succès de cette manifestation qui exigeait Liberté et s’en prenait au pouvoir de Macron et de sa clique, la donne changera, et que la peur du Covid et de la répression cesseront. La manifestation avait été déclarée en préfecture et autorisée. Elle s’est déroulée sans aucun incident, avec un petit détour place de la Cathédrale. Avec humour, certains affirmaient qu’on n’allait pas se déborder nous-mêmes! Vers 20h30, ayant bouclé un parcours diminué du très long quai longeant les Hospices civils, on a rejoint la place Kléber où, après une minute de silence pour les morts et les mutilés des manifestations, tout le monde s’est dispersé. Un succès qui en appelle d’autres, en espérant avoir convaincu les organisations traditionnelles qu’il est temps de sortir de l’inertie si on ne veut pas se retrouver un jour proche en dictature. Le 21 déjà un rassemblement est organisé à 13h place de la République, et des contacts vont être pris tous azimuts afin de préparer une grosse manifestation unitaire à l’occasion du discours de Castex le 1er décembre.

Chers amis Gilets Jaunes,
Nous pouvons être fiers de ce que nous sommes et de ce que nous avons réalisé ce soir.
Souvent nous ne sommes pas d’accord sur telle ou telle chose.
Il nous arrive de polémiquer juste pour le plaisir. Il y a des tiraillements, des problèmes d’ego ou de territoires, mais lorsque nous décidons d’agir ensemble sur ce qui nous unit, nous sommes une force parce que nous exprimons les revendications du peuple et son esprit de révolte et de résistance.
Qui est capable de rassembler 300 manifestants à Strasbourg en plein confinement, alors qu’il faut se munir d’un ausweis pour les moindres démarches et activités de la vie quotidienne ?
Alors que les partis et les grandes confédérations syndicales semblent étrangement paralysés, nous sommes un exemple et un encouragement pour tous ceux qui veulent réagir et résister. Ils sont plus nombreux qu’on peut le croire, mais ils sont éparpillés dans leurs quartiers, dans leurs secteurs de travail, dans des organisations différentes pour ceux qui sont syndiqués.
Nous pouvons être un trait d’union, comme nous l’avons déjà été dans les luttes de l’année dernière.
C’est peut-être un peu pompier tout ça, mais je crois qu’il faut prendre conscience de ce que nous sommes et continuer à lutter sans nous décourager.
Force et honneur, mais dormez bien quand même. 👍




Source: La-feuille-de-chou.fr