Pour sa 21e édition, qui aura lieu du lundi 28 septembre au dimanche 4 octobre prochain à Dijon et agglomération, le Tribu Festival organise deux soirées autour des luttes syndicales. Programme et présentation.

Les luttes en images : retour sur l’aventure des groupes Medvedkine

Lundi 28 septembre

20h00 | Cinéma Eldorado | Dijon | 8€, 6,50€ et 3,50€

En partenariat le cinéma Eldorado.

Le film est une arme

En écho au spectacle La Peuge en Mai du saxophoniste Geoffroy Gesser (jeudi 1 er octobre aux Jardins des Apothicaires) autour des luttes syndicales, Tribu Festival s’associe au cinéma indépendant l’Eldorado pour une soirée dédiée au 7e art.

Expérience exceptionnelle dans l’histoire du cinéma, et dans la suite de Mai 68, un groupe d’ouvriers en grève, d’abord à Besançon, dans l’usine de la Rhodiaceta, puis à Sochaux chez Peugeot, se lient d’amitié avec techniciens et cinéastes et fondent un collectif : le groupe Medvedkine.

La rencontre a d’abord lieu entre les ouvriers et de jeunes cinéastes, parmi lesquels Chris Marker, Jean-Luc Godard, René Vautier, venus filmer la grève. Les ouvriers vont alors s’emparer des outils du cinéma pour réaliser sur une période courte une quinzaine de films d’une grande liberté et d’une énergie folle.

À cette occasion, l’Edorado présente cinq films courts conçus entre 1968 et 1971, qui montrent la naissance fulgurante d’un cinéma de combat, de guérilla qui confine à la poésie brute.

La charnière (1968, 13 min)

Classe de luttes (1968, 40 min)

Rhodia 4×8 (1969, 4 min)

Sochaux 11 juin 68 (1970, 20 min)

Lettre à mon ami Pol Cèbe (1971, 17 min)

Geoffroy Gesser ” La Peuge en Mai”

Jeudi 1 er octobre

20h30 | Jardin des Apothicaires | Dijon

8€ et 5,50€ (tarifs valables pour l’ensemble des concerts de la soirée)

Une création produite par Le Ton Vertical, en co-productions avec Les 2 Scènes et le Collectif Coax.

Avec le soutien du Département du Doubs, de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de l’ADAMI et de SPEDIDAM.

Free jazz syndical (France)

« La Peuge en mai » est née du désir de Geoffroy Gesser, saxophoniste originaire de Montbéliard et membre du prolifique collectif d’artistes franciliens Coax, de mettre en lien les luttes ouvrières du printemps 1968 avec les sonorités de musiciens-improvisateurs d’aujourd’hui. Les musiciens mettent en présence le jazz et la manière forte (avec mort d’hommes) dont il fut fait usage le 11 juin 1968 contre les ouvriers de chez Peugeot. Amené à eux par son grand-père maternel, délégué syndical, Geoffroy Gesser a entrepris de recueillir les récits de témoins directs de ce drame. Ils l’ont conduit aux films des Groupes Medvedkine de Besançon et de Sochaux, et au témoignage précieux de Christian Corouge, syndicaliste engagé.

Sur scène, le matériau sonore issu de ces échanges vient rencontrer la musique de ce quintet.

Les improvisations circulent entre jazz, noise et musique électronique pour une « création radio » qui frappe par sa force tant documentaire que poétique.

Geoffroy Gesser : conception, sax ténor

Aymeric Avice : trompette

Francesco Pastacaldi : batterie

Simon Henocq : électronique

Joel Grip : contrebasse

[embedded content]

Le Tribu Festival c’est aussi…

  • Un concert de « rock-fiction poéthique » de l’auteur culte de la SF française Alain Damasio accompagné de Yan Péchin à la guitare.

    Mardi 29 septembre

    20h30 | Le Cèdre | Chenôve | 15€, 12€ et 5,50€
  • Ausgang, le nouveau projet de la rappeuse Casey.

    Mercredi 30 septembre

    20h30 | Jardin des Apothicaires | Dijon

    8€ et 5,50€ (tarifs valables pour l’ensemble des concerts de la soirée)

Article publié le 17 Sep 2020 sur Dijoncter.info