Le livre de Claire Auzias pré­sente à la fois la pas­sion que fut Mai 68 en France, mais aus­si sa com­plexi­té, sans oc­cul­ter les di­vi­sions qui exis­taient dans l’ex­trême gauche. Le ta­bleau qu’elle nous pré­sente de ces « tri­mards » et autres mau­vais garçons, nous in­vite à sé­rieu­se­ment ré­vi­ser les lec­tures abs­traites et théo­riques sur la ré­vo­lu­tion. Ce tra­vail confirme qu’une autre his­toire est tou­jours pos­sible.

Tri­mards à Lyon, lou­lous à Gre­noble, zo­nards à Nantes, ka­tan­gais à Pa­ris ou Mou­ve­ment ré­vo­lu­tion­naire oc­tobre à Bor­deaux, pour l’au­teure ce lum­pen­pro­lé­ta­riat était l’autre face de la Ré­vo­lu­tion.

Claire Au­zias a pu­blié « Un mai mi­neur » il y a trente ans, un titre hom­mage à De­leuze et Guat­ta­ri, ar­ticle dans le­quel elle conte ses « mé­moires d’une ré­vo­lu­tion­naire » (IRL, n° 77-78, prin­temps-été 1988, p. 8-26). Elle a aus­si pré­ci­sé quelques as­pects de son Mai 68 dans Claire l’en­ra­gée, un dia­logue avec Mim­mo Puc­cia­rel­li (ACL, 2006).

Ici, elle est his­to­rienne de ce qu’elle connaît si bien, grâce à une abon­dante do­cu­men­ta­tion in­édite. Son tra­vail sur l’his­toire montre que, en scé­no­gra­phie comme en lit­té­ra­ture, les éclai­rages peuvent se dé­pla­cer, se croi­ser, se ren­for­cer et s’illu­mi­ner à l’in­fi­ni.

Tri­mards : « pègre » et mau­vais garçons de Mai 68 par Claire Au­zias. Ate­lier de créa­tion li­ber­taire, 2017. 492 pages. 18 eu­ros.

Ce livre se­ra dis­po­nible au CIRA le jour de la cau­se­rie.

cira.marseille chez gmail.com / http://cira.marseille.free.fr

Source: http://www.millebabords.org/spip.php?article31171 -