Octobre 26, 2021
Par Le Monde Libertaire
287 visites


Pendant que les grands « mĂ©dias » nous abreuvent des dĂ©clarations d’un certain « Z » Ă  propos d’invasion, d’immigration et de « grand remplacement » , il ne faudrait pas oublier que dans la vie rĂ©elle, nombre de luttes de ces immigrĂ©s se dĂ©roulent actuellement, qui Ă©videmment sont parfaitement ignorĂ©es par ces mĂȘmes mĂ©dias.
Et pourtant 
 dans nombre de secteurs, les travailleurs sans papiers qui subissent une surexploitation se rebiffent et s’organisent pour dire, stop ! Ça suffit de la discrimination, des contrats prĂ©caires, de la sous-traitance et de l’auto-entreprenariat imposĂ© 


AprĂšs les femmes de chambre des hĂŽtels du groupe Accor, les Ă©boueurs, les ouvriers du BTP, les livreurs du Transport Presse, les intĂ©rimaires de Manpower, ce sont les livreurs de Monoprix qui entrent dans la danse et exigent : « À travail Ă©gal, salaire Ă©gal ». Il y avait dĂ©jĂ  eu au dĂ©but de l’étĂ© une grĂšve victorieuse chez Monoprix (dont le Monde libertaire s’était fait l’écho). Cette fois-ci ce sont les livreurs du Monoprix du 133 rue de Belleville qui ont cessĂ© le travail.

Depuis des annĂ©es ils rĂ©clament les papiers de leur rĂ©gularisation, ce qui permettrait d’augmenter leurs salaires et les sortir de leur prĂ©caritĂ©. Depuis des annĂ©es ils se heurtent aux obstacles imposĂ©s par les autoritĂ©s prĂ©fectorales. Ils ont compris que leurs employeurs peuvent – s’ils le dĂ©sirent – soutenir leur demande de rĂ©gularisation. Mais comme ils le disent dans leurs tracts, ils ont aussi compris autre chose et pose la question : « Quel intĂ©rĂȘt aurait un employeur qui nous surexploite d’accompagner cette demande ? Aucun ! »

SyndiquĂ©s pour la plupart et appuyĂ©s par la CGT-Île de France, ils en appellent Ă  l’unitĂ© d’action de tous les travailleurs : « Nous formons une seule communautĂ© de travail et nos intĂ©rĂȘts sont communs ». Bien vu, et bonne raison pour les soutenir et les rejoindre :

Rassemblement chaque jour Ă  partir de 9h30
devant leur magasin Monoprix
133 rue de Belleville – 75019 (MĂ©tro Jourdain)

Le combat vient de commencer, le combat continue !

RamĂłn Pino
Groupe anarchiste Salvador SeguĂ­




Source: Monde-libertaire.fr