Article
Global
Valide
publié
le samedi 3 octobre 2020 Ă  04:01 |

http://anars56.over-blog.org/2020/09/tract-manif-17-septembre-2020-a-vannes.html


Header_article_tmpphpvkgbcz-medium
Ni dieu(x) ! Ni maĂźtre(s) !

L’État n’est pas l’outil ni l’arbitre neutre qu’on nous prĂ©sente qui pourrait naviguer Ă  droite ou Ă  gauche selon qui est aux commandes. L’État ne saurait ĂȘtre le « Sauveur Â» comme beaucoup semblent le croire. Il est au contraire un Ă©lĂ©ment essentiel du capitalisme. État et Capital sont intimement liĂ©s : ministres devenant dirigeant.e.s ou conseiller.e.s d’entreprises et vice versa. Il offre un cadre juridique adaptĂ© aux multinationales et oriente la production Ă  leur service (subventions, infrastructures, recherche et dĂ©veloppement, crĂ©dits de formation, privatisations, externalisation des coĂ»ts, prise en charge des pertes financiĂšres, etc.). Il organise la surveillance et la rĂ©pression des mouvements sociaux et dĂ©mantĂšle les expĂ©riences autogestionnaires qui sortent du cadre lĂ©gal (dĂ©fini par… Lui !), comme les ZAD. EnfermĂ© dans sa propre dynamique, pas plus que le Capital, l’État ne peut rĂ©ellement prendre en compte les questions sociales et Ă©cologiques : d’oĂč les actuelles dĂ©rogations au Code du Travail, le retour des pesticides nĂ©onicotinoĂŻdes, l’autorisation pour Total d’exploiter le gaz en Arctique…

La gestion Ă©tatique des entreprises publiques se calque sur celle du privĂ© : innombrables strates hiĂ©rarchiques, personnel de plus en plus prĂ©caire, intensification de la charge de travail et de la souffrance qui va avec


Insister sur les solutions technologiques et entretenir l’illusion d’une relance « verte Â» permet Ă  la classe dirigeante d’Ă©viter les questions explosives (pour elle) de la rĂ©partition et de la redĂ©finition des richesses.

Revendiquons la rĂ©duction du temps de travail (28 heures ((ou moins)), une bonne idĂ©e de la convention citoyenne, abandonnĂ©e par tout le monde) ;

Refusons la reprise suicidaire de la production telle qu’elle est demandĂ©e maintenant : produire, n’importe quoi, au nom de la « prĂ©servation de l’emploi Â».

Au contraire, dĂ©finissons ce qui doit ĂȘtre produit et comment. Socialisons les moyens de production et de distribution : qu’ils deviennent un « bien commun Â» !

Soutenons leur autogestion par le personnel.

Relocalisons l’activitĂ© Ă©conomique dans la mesure du possible pour renforcer l’autonomie des individus.

RĂ©cupĂ©rons la gestion et la responsabilitĂ© de la totalitĂ© des organismes dits sociaux (sĂ©curitĂ© sociale, retraite, etc.) : nous cotisons, nous dĂ©cidons !

Auto-limitons l’activitĂ© humaine en tenant compte des capacitĂ©s de la planĂšte.

FĂ©dĂ©rons-nous, coordonnons-nous entre usager.e.s et travailleurs.euses, de la Commune jusqu’aux dimensions inter-rĂ©gionales.

Autogestion et coordination fĂ©dĂ©raliste, voilĂ  le programme !


Article publié le 03 Oct 2020 sur Nantes.indymedia.org