Au 129 ème jours de l’état d’urgence la merde ne cesse de s’accumuler. Dernière couche la dite “loi travail”. On essaie de voir si ce qui pointe son nez à la gueule d’un mouvement social dynamique et ambitieu… Petit tour de la mobilisation de Marseille à Lille en passant par Nantes et sans oublier les lycéen.nes toulousain.ne.

travail, famine, pâte riz