Dès 2018 nous dénoncions le RIFSEEP comme

– l’individualisation de nos rémunérations (cotation des postes, mérite)

– la mise en concurrence des agents

– l’isolement des agents face à l’employeur

– le classement des agents à l’aide de critères arbitraires, subjectifs et révisables impactant directement leur rémunération

L’autorité territoriale nous invite à plusieurs réunions relatives à la clause de revoyure. Mais elle ne nous propose de négocier qu’à moyen constant et sans changer

l’architecture du RIFSEEP.

C’est pourquoi, nous, SUD CT, refusons de participer à ces fausses négociations.

Cette imposture ne sert qu’à rendre les syndicats complices de ce système qui vise à baisser les rémunérations et à détruire notre statut. Sud CT ne souhaite pas participer à cette tromperie.

Nous exigeons toujours

- qu’aucun poste ne soit coté avec un niveau de rémunération inférieur à l’existant

- une augmentation de 100€ des primes pour tout.e.s

Documents à télécharger

Article publié le 22 février 2020


Article publié le 22 Fév 2020 sur Solidaires.org