Novembre 24, 2016
Par Le Monde Libertaire
98 visites

Alain Juppé et François Fillon ont fait entrer le pape dans le débat de deuxième tour de la primaire de la droite et du centre pour laquelle l’électorat catholique se serait “mobilisé en masse”. Et c’est à celui des deux qui sera le “plus fidèle à son enseignement et à sa morale”. Au passage, le pape affirme lui, n’avoir rien demandé, mais cela dit, la calotte reprend du poil tous azimuts…




Source: