DĂ©cembre 5, 2020
Par Union Communiste Libertaire (UCL)
195 visites


Samedi 28 et dimanche 29 novembre, le gouvernement français s’est permis d’envoyer un SMS Ă  un grand nombre d’habitant·es du pays pour faire la promotion de son application TousAntiCovid.

Samedi 28 et dimanche 29 novembre, le gouvernement français s’est
permis d’envoyer un SMS Ă  un grand nombre d’habitant·es du pays pour
faire la promotion de son application TousAntiCovid.

L’Union communiste libertaire rĂ©affirme son opposition ferme Ă 
l’application de fichage StopCovid, quel que soit son nom du moment,
et invite chacune et chacun à refuser d’installer cette application,
quelles que soient les pressions extérieures. Pour produire des
attestations de dĂ©placement, il suffit d’aller sur le site du
ministĂšre de l’intĂ©rieur ou bien d’utiliser l’application libre
appelĂ©e Attestation de dĂ©placement. Et pour freiner l’épidĂ©mie, le
gouvernement ferait mieux de donner plus de moyens aux services de
santĂ© [1].

L’Union communiste libertaire s’interroge sur cette nouvelle pratique
du SMS de propagande politique : doit-on dĂ©sormais s’attendre Ă 
recevoir des SMS pour chaque projet gouvernemental bancal ? Va-t-on
recevoir un SMS pour nous expliquer que les violences policiĂšres
n’existent pas et que la loi sĂ©curitĂ© globale est une bonne chose ?
Recevra-t-on en 2022 un message nous expliquant qu’il faut faire
barrage Ă  Le Pen et que pour cela la seule solution est de « voter
utile Â» pour le prĂ©sident sortant ? Peut-on se dĂ©sinscrire de ce « 
service Â», et si oui comment faire ?

Union communiste libertaire, 2 dĂ©cembre 2020

 [2]




Source: Unioncommunistelibertaire.org