Une fois de plus, cette pandémie nous aura démontré que le monde politique ne communique que par le mensonge, le mépris et le cynisme. Elle aura envoyé en première ligne, pas ou sous protégés, les mêmes qui se faisaient matraquer quand ils manifestaient pour plus de moyens et de meilleures conditions de travail.

Cette fois encore, les politiques nous auront prouvé qu’ils ne servent que les intérêts de la classe capitaliste et du dieu pognon. Profitant même de cette crise sanitaire pour dégrader davantage nos conditions de travail. Tout en continuant à subventionner banques et grandes entreprises, principales responsables de la destruction de la planète et de nos vies.

Le gouvernement en aura aussi profité pour renforcer son arsenal répressif et contrôler un peu plus nos libertés. Et la police pour tabasser et humilier impunément les populations les plus pauvres et discriminées, loin des regards, sous couvert de l’état d’urgence.

Alors, les sous-payés, les sans-emplois, tous ceux qui formons la classe qui fait réellement tourner le monde, il est temps pour nous de faire changer les choses. Parce que ce sont eux qui ont besoin de nous et que nous n’avons vraiment pas besoin d’eux. Ils ne sont bons qu’à tirer profit de notre sueur, à nous jeter dans la misère et à nous taper dessus quand nous nous révoltons.

Pour que le monde d’après ne ressemble plus en rien à celui d’avant ! Samedi 16 mai – Tous dans la rue !

PDF - 101.2 ko

Article publié le 09 Mai 2020 sur Millebabords.org