Cette attaque a été revendiquée par la Cocarde étudiante [1] et l’Union Des Étudiants Tourangeaux (UDET), deux organisations d’extrême droite sur les réseaux sociaux. Nous en profitons pour rappeler l’existence de « Des Tours et des Lys » depuis un an sur Tours (copains avec des élus du RN, le Bastion Social, l’Alvarium et l’UDET). Ces groupes défendent une vision du monde dégueulasse : fasciste, identitaire, individualiste, raciste, sexiste, homophobe, transphobe, validiste (on en passe) et ne promeuvent que la haine. Nous défendons l’idée d’une fac ouverte, adaptée et accessible à tou.te.s, équitable, donc fondamentalement antifasciste.

Nous condamnons cette action, particulièrement dans le contexte actuel : cela fait plus d’un mois que nous sommes mobilisé.e.s, que la grève dure. La stratégie de blocage s’inscrit dans un rapport de force face à un gouvernement sourd qui ne comprend que ça. La fac est bloquée administrativement mais ouverte pour mettre à disposition un lieu de lutte et d’échange (AG, projection, formations…). Avec cette tentative de débloquer la fac, de casser la grève, la Cocarde et l’UDET se font les alliés du gouvernement qui nous marche dessus depuis trop longtemps.

Nous invitons tout.e.s les grévistes à nous soutenir et nous rejoindre. Nous serons ravi.e.s de vous compter parmi nous pour cette occupation diurne et nocturne qui continue bien évidemment. La lutte contre l’autoritarisme du gouvernement de Macron passe aussi par l’antifascisme.

Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos !

Illustration : rassemblement devant la fac des Tanneurs le 13/01/20.