Juillet 17, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
215 visites


Depuis de nombreux mois, les Zapatistes se préparent pour une Traversée pour la Vie qui commence par une tournée dans toute l’Europe.

De nombreuses organisations, collectifs, personnes les attendent pour échanger sur les luttes menées ici et là-bas pour une société démocratique, juste, égalitaire, écologiste et contre la capitalisme, le patriarcat et toutes les formes de domination.

Le gouvernement mexicain refuse de délivrer des passeports à une partie de la délégation parce qu’ils et elles seraient “extratemporaneos”, c’est-à-dire “Hors-délais”.

Le gouvernement français n’a pas répondu à la demande de plus de 700 collectifs, associations et personnalités européennes, qui lui a été faite le 13 juillet dernier de laisser entrer la délégation en France.

Cette lettre dit :

“Face à la situation actuelle de choc planétaire, les communautés indigènes et surtout le mouvement zapatiste viennent en Europe pour « réaliser des rencontres, des dialogues, des échanges d’idées, d’expériences, d’analyses et d’évaluations entre personnes qui sont engagées, à partir de différentes conceptions et sur différents terrains, dans la lutte pour la vie », comme l’indique le texte intitulé Une déclaration pour la vie.

Nous qui les avons invités à venir participer à ces réunions et échanges, nous considérons que la lutte pour la vie est une question d’importance vitale, une question impérative ; si nous ne luttons pas pour la vie, il n’y aura pas d’avenir.

Et comme nous supposons que, pour le gouvernement français, cette lutte pour la vie devrait aussi être une priorité, nous comprenons que l’administration publique française devrait admettre ceci comme un des motifs impérieux pour entrer dans le pays, parce que le voyage est pour la reconstruction d’un tissu d’espoir et de liberté.

Nous considérons que les réunions déjà engagées, les invitations des signataires des déclarations déjà mentionnées, les invitations de ceux qui signent également cette lettre, et surtout le fait que la délégation vienne lutter pour la vie face au désastre environnemental et humain dans lequel nous vivons, prouvent l’existence d’un motif impérieux qui devrait permettre l’entrée de la délégation.”




Nous exhortons donc le ministère de l’intérieur de prendre toutes les mesures nécessaires pour que cette délégation puisse entrer sur le territoire français au plus vite, par voie aérienne.

>> Tournée zapatiste en Europe

Documents à télécharger

Article publié le 17 juillet 2021




Source: Solidaires.org