Novembre 25, 2021
Par Sans Nom
304 visites


Autriche : reconfinement

L’Autriche a fini par briser le tabou : elle instaurera l’obligation vaccinale pour tous à partir du 1er février 2022. En attendant, Vienne impose un confinement généralisé à sa population à partir de ce lundi 22 novembre jusqu’au 13 décembre. Mais avant cela, elle avait commencé par imposer un confinement uniquement aux personnes non-vaccinées. Du jamais vu. Cela aura duré 5 jours. Il faudra voir ce que décideront les autorités à la mi-décembre, quand le confinement généralisé est censé se terminer (13 décembre). (RTBF, 21/11)

Italie : interdiction de lieux aux non-vaccinés,
pass dans les transports en commun…

« Sauver Noël et l’économie », c’est la priorité que s’est fixée Mario Draghi face à la flambée de nouveaux cas de Covid-19. Si près de 85 % de la population est totalement immunisée, environ 6 millions d’Italiens n’ont reçu aucune dose pour l’instant. Il leur sera dorénavant impossible d’effectuer la plupart de leurs activités avec un simple test, car celui-ci ne donnera plus droit au passe sanitaire. Il est indispensable pour accéder aux restaurants, bars, cinémas, théâtres, discothèques, salles de sport. Il va être également étendu pour se déplacer en transports en commun (un test de moins de 48 heures pourra néanmoins suffire à cet usage). Ceux qui n’en sont pas munis pourront aussi continuer à travailler en entreprise, à condition d’effectuer un test (pour une validité là encore de 48 heures).
La troisième dose sera obligatoire à partir du 15 décembre pour tout le personnel sanitaire et enseignant. Une obligation étendue au personnel administratif de ces deux secteurs, ainsi qu’à tous les membres des forces de l’ordre. (Les Echos, 25/11)

Allemagne : interdiction de lieux aux non-vaccinés

Les responsables allemands ont décidé ce jeudi 18 novembre d’imposer de sévères restrictions aux non-vaccinés. Des mesures les visant étaient déjà en vigueur dans les régions les plus touchées. Elles ont été étendues à l’ensemble du territoire.
La règle dite du « 2G« , qui autorise seulement les vaccinés (« geimpfte« ) et les guéris (« genesene« ) à accéder à des lieux publics comme des restaurants ou des salles de concert sera appliquée dès que le seuil d’hospitalisation dépasse trois malades du Covid pour 100.000 habitants, ce qui est déjà le cas dans de nombreux États régionaux du pays. Selon cette disposition, la présentation d’un test négatif ne suffit plus si la personne n’est pas vaccinée. (RTBF, 21/11)
En Bavière, l’ensemble de l’État appliquera la loi des « 2G », qui autorise les seuls vaccinés et guéris à accéder à des endroits publics comme les restaurants, cinéma, salle de concert ou événements sportifs. Dans les districts où l’incidence dépasse 1 000 nouveaux cas d’infections pour 100 000 habitants sur 7 jours, « tout devra être fermé », a ajouté Markus Söder, à l’exception des écoles et des commerces.
Le Land de Saxe, dans l’est du pays, a dévoilé l’annulation des marchés de Noël, la fermeture des bars, clubs et discothèques, et va encore plus loin en fermant tous les sites sportifs et culturels, en interdisant le tourisme, la consommation publique d’alcool et en interdisant aux personnes non vaccinées l’accès aux magasins non essentiels et aux salons de coiffure. (AFP, 19/11)

Slovaquie : confinement pour les non-vaccinés

À partir de ce lundi 22 novembre, la Slovaquie mettra en place un confinement pour les non-vaccinés uniquement. Durant ce confinement de trois semaines, seules les personnes vaccinées ou guéries du coronavirus seront autorisées à se rendre dans des lieux tels que les restaurants, les magasins non essentiels et les rassemblements publics. En outre, dans les zones les plus touchées, il y aura une obligation de dépistage pour les personnes non vaccinées. (RTBF, 21/11)

Extension aux mômes dès 5 ans

Dans un avis rendu ce jeudi 25 novembre après-midi, l’Agence européenne des Médicaments (EMA) a approuvé la vaccination des enfants de 5 à 11 ans avec le sérum de Pfizer. Il s’agit du premier vaccin autorisé pour cette tranche d’âge en Europe.

La vaccination contre le Covid-19 pour les 5-11 ans a débuté mercredi, au Canada. Au palais des congrès dans le centre-ville de Montréal, des dizaines de petits Québécois ont été parmi les premiers de cette tranche d’âge à recevoir le vaccin Pfizer, autorisé depuis vendredi pour eux. Quelques petits aménagements ont été prévus pour recevoir les enfants: des autocollants en forme de licorne ou de joueurs de hockey ont été installés sur les cloisons, les rendez-vous sont plus longs que pour les adultes, et un chien, adepte des caresses, circule dans les allées pour détendre les plus jeunes.  (20Minutes, 25/11)

Ou dès trois ans, voire deux !

Le Chili a annoncé jeudi l’extension de son programme de vaccination contre le Covid-19 et l’administration aux enfants dès l’âge de 3 ans du vaccin Coronavac du laboratoire chinois Sinovac, a indiqué l’Institut de santé publique (ISP) dans un communiqué.
Depuis septembre, l’ISP a autorisé l’administration de ce même vaccin aux enfants âgés de 6 à 15 ans. Pour la tranche d’âge de 16 à 18 ans, le vaccin PfizerBioNtech est préféré.
Le Chili s’aligne ainsi sur d’autres pays de la région, comme l’Argentine, la Colombie ou le Venezuela qui ont approuvé la vaccination des enfants à partir de 3 ans. Cuba et le Nicaragua ont abaissé cet âge à 2 ans. (Belga, 25/11)




Source: Sansnom.noblogs.org