Être une femme, c’est devoir se plier à des injonctions sociales contradictoires. Des injonctions qui mènent au contrôle des corps par elles-mêmes jusqu’à se soumettre à des troubles alimentaires potentiellement létaux. Les femmes souffrant de boulimie ou d’anorexie ont une peur maladive de grossir rendant leur vie sociale compliquée. Une femme boulimique a un besoin incontrôlable et violent de manger, survenant brutalement et sans plaisir. A l’inverse, la femme anorexique mange peu voire pas. Dans les (…)


AL de mars est disponible !

/
féminisme