Juin 24, 2022
Par Campagne BDS France
163 visites

L’UCI persiste à sélectionner pour le Tour de France une équipe représentant l’apartheid israélien

Nous, la Campagne BDS France et l’Association France Palestine Solidarité (AFPS), avons adressé les deux lettres ouvertes suivantes aux présidents de l’Union Cycliste Internationale et du Comité International Olympique pour les exhorter à ne plus inviter l’équipe israélienne anciennement nommée Israël Start Up Nation et à présent nommée Israël Premier-Tech, à cette épreuve mythique qu’est le Tour de France :

Les autorités internationales du cyclisme savent sanctionner les Etats qui sont coupables de graves violations du droit international. Elles l’ont montré en refusant la participation d’équipes ou de sportifs russes. Il est alors inadmissible qu’elles acceptent une équipe israélienne dont la présence constitue un blanchiment par le sport en présentant une image innocente d’un État criminel. La nature coloniale et d’apartheid ainsi que les crimes commis contre la population autochtone palestinienne sont largement documentés par des associations réputées (dont B’Tslem, Human Right Watch, Amnesty International,  le rapport de huit ONG palestiniennes et par l’ONU elle-même dans plusieurs rapports. Une telle attitude de « 2 poids 2 mesures » est totalement inacceptable.

C’est pourquoi cette année, comme les deux années précédentes, nous révèlerons au public, au bord de la route du Tour, que la présence de cette équipe dans une compétition populaire  fait partie d’une opération de propagande et de marketing du régime israélien pour faire oublier ses crimes envers le peuple palestinien.

Comme les années précédentes, nous appelons les gens de conscience à dénoncer, avec nous l’apartheid israélien et à faire fleurir les drapeaux palestiniens sur la route du tour de France pour rappeler à cet état d’apartheid qu’il n’est pas bienvenu en France.

La Campagne BDS France et l’Association France Palestine Solidarité




Source: Bdsfrance.org