Octobre 31, 2020
Par Attaque
171 visites


Indymedia Nantes / samedi 3 octobre 2020

Vendredi 30 Octobre, les 7 compagno.ne.s enfermé.e.s à Seysses depuis le 18 septembre ont reçu la sale visite d’un OPJ de la police nationale et la police scientifique.

Ils/elles ont été auditionné.e.s en tant que témoins dans le cadre d’une enquête. Celle-ci serait basée sur une « dégradation » (tag) et de « l’intimidation » (coup de sonnettes la nuit) à l’encontre d’une personne. Au vu des nombreuses questions des keufs concernant qui a eu accès au dossier, on suppose qu’il s’agit de la poucave qui avait appelé les keufs lors de la balade et avait entraîné l’arrestation des 7.

Plusieurs questions ont été posées sur leur appartenance supposée à la mouvance anarchiste, leur lien avec différentes personnes ayant demandé des permis de visite, s’ils avaient demandé à des gens de faire des tags… Les keufs auraient aussi affirmé que la couleur de la peinture des tags était la même que lors de leur arrestation. Ils ont aussi cité l’adresse d’un squat, et ont posé des questions sur leurs identité (« vous vous appelleriez pas xxx ? »), sur les liens entre eux et autres coups de pression…

Au moins pour 3 d’entre elles/eux, il y a des prises d’ADN sur des brosses à dent, verres… Les renseignements continuent de faire leur sale taff et de remplir leurs fichiers et cette histoire nous apprend que la police cherche les personnes ayant commis ces actes. Il n’est pas impossible qu’il y ait des suites (convocs ou autres).

Ne laissons pas la répression nous isoler ni nous diviser !

Tou.te.s solidaires, crève la justice !




Source: Attaque.noblogs.org