Février 12, 2017
Par Squat.net
310 visites


Une voiture d’agence immobilière et un tractopelle Eiffage ont brulé la nuit du 10 au 11 février. Quelques allume-feux et de la motivation ont suffi.

Nous avons ciblé l’entreprise Eiffage car elle construit des taules, et une agence immobilière au hasard, car elles nous pourrissent la vie, toujours.

Mais d’autres raisons nous ont poussé.e.s à agir. La dernière lettre de Damien que nous avons lue nous a redonné un peu de courage. Ça fait plaisir de constater que les actes de solidarité parviennent à l’intérieur, et atteignent leur but lorsqu’elles « colorent la griseur des murs ».

Autant cette lettre donne la patate, autant l’incarcération du compagnon de Montreuil mercredi dernier nous a foutu le seum et nous a vivement donné envie de réagir. Qu’on les connaisse ou pas, en France comme partout ailleurs, nous apportons une solidarité en actes et en émotions quand la répression touche celles et ceux avec qui nous partageons une soif de liberté et une détermination contre toute forme de pouvoir, et ce, qu’ielles signent leurs actions ou fassent le choix de l’anonymat.

Aux anarchistes de praxis, partout dans le monde, on vous envoie un peu de chaleur.

[Publié le samedi 11 février 2017 sur Indymedia-Nantes.]




Source: