Avril 1, 2020
Par Non Fides
74 visites


La campagne internationale pour ne plus payer s’installe Ă  Toulouse ! Tandis que nous galĂ©rons, l’Etat et les propriĂ©taires continuent Ă  s’enrichir sur nos fatigues. Quitte Ă  ĂȘtre en temps de crise, autant qu’eux et elles aussi la payent ! Ne plus payer son loyer, non seulement parce que c’est dĂ©sormais mathĂ©matiquement impossible, mais aussi parce qu’on peut se demander pourquoi payer pour avoir l’autorisation de se loger ?

Si vous ĂȘtes vous aussi dans la galĂšre contactez nous qu’on se regroupe. Et si vous pouvez payer ne le faites pas de suite en solidaritĂ© avec ceux qui peuvent pas đŸ™‚

Ci-dessous, le texte du tract, le texte de la lettre type, et les fichiers pdf et jpg des affiches et tracts, Ă  imprimer, coller, mettre dans les halls et boites aux lettres des bĂątiments de ton quartier, et Ă  partager largement !


Coronavirus : GrĂšve des loyers et des factures !

Si d’habitude on galĂšre dĂ©jĂ  Ă  payer nos loyers, le confinement actuel fait que pour beaucoup d’entre nous cela devient carrĂ©ment impossible. Entre le chĂŽmage partiel et le retard des paies, l’absence de compensation pour celles et ceux qui travaillent sans ĂȘtre dĂ©clarĂ©, qui sont auto-entrepreneur ou encore les intĂ©rimaires qui voient leurs missions annulĂ©es
on va ĂȘtre beaucoup Ă  se voir amputer une partie voire l’intĂ©gralitĂ© de notre salaire. Ce salaire, qui mĂȘme d’ordinaire, arrive Ă  peine Ă  couvrir le montant du loyer et des factures.

Tandis que nous galĂ©rons, l’Etat et les propriĂ©taires continuent Ă  s’enrichir sur nos fatigues. Quitte Ă  ĂȘtre en temps de crise, autant qu’eux et elles aussi la payent !

Ne plus payer son loyer, non seulement parce que c’est dĂ©sormais mathĂ©matiquement impossible, mais aussi parce qu’on peut se demander pourquoi payer pour avoir l’autorisation de se loger ?

Puisque l’Etat ne s’occupe que de sauver l’économie au dĂ©triment de nos conditions de vie (remise en cause des 35h, obligation de prendre des congĂ©s payĂ©s en confinement, etc), nous n’avons logiquement rien Ă  en attendre. Car ce sont souvent les mĂȘmes qui nous arrachent les deux tiers de nos revenus, aprĂšs nous avoir exploitĂ© au smic ou harcelĂ© au pĂŽle emploi toute la journĂ©e.

Pour Ă©viter d’ĂȘtre plus dans la merde que nous le sommes dĂ©jĂ  en temps normal, arrĂȘtons collectivement de payer nos loyers et nos factures !

Que ce soit face aux proprios, aux agences, aux fournisseurs d’énergie, ou aux bailleurs sociaux, plus nous serons, moins ils auront la possibilitĂ© de nous rĂ©primer individuellement ! Si certains ont encore les moyens de payer ce mois-ci, d’autres ne le peuvent dĂ©jĂ  plus !

Dans ce cas, soyons solidaires, luttons ensemble et crĂ©ons du rapport de force : cessons toutes et tous de payer Ă  partir d’avril !

Parce qu’on ne peut plus payer et parce qu’on ne VEUT plus payer !

Organisons nous, discutons-en avec nos amies et nos voisins.

Pour infos et soutien : [email protected] et FB onnepaieplus31

Face aux bailleurs ou aux privĂ©s : grĂšve des loyers illimitĂ©e !


  • Lettre type de refus de payer : Ă  modifier selon la situation et Ă  envoyer si vous le souhaitez en se coordonnant avec ses voisin.es et ami.es pour l’envoyer le mĂȘme jour.

Objet : GrĂšve des loyers

Madame, Monsieur,

Je suis locataire de votre bien immobilier sis n° rue
 Je vous adresse ce courrier pour vous informer qu’au vu de la situation actuelle, nous nous voyons dans l’incapacitĂ© de payer le loyer ce mois-ci et certainement les prochains.

Vous n’ĂȘtes pas sans ĂȘtre au courant du contexte tout particulier de crise sanitaire que nous connaissons actuellement. Les mesures imposĂ©es par l’état ainsi que les diverses consĂ©quences de cette situation privent nombre de personnes de leurs moyens de subsistance, plongeant encore plus une bonne partie de la population dans la pauvretĂ© qui constitue dĂ©jĂ  notre quotidien.

Du fait de cette crise sanitaire qui appelle dĂ©jĂ  une crise Ă©conomique, les prix grimpent en ce moment mĂȘme, notamment ceux de la nourriture, tandis que nos revenus, salaires, moyens de survie, subissent des coupes sĂšches immĂ©diates.

Les mois qui arrivent seront donc des mois aux revenus insuffisants pour Ă  la fois payer son loyer, les factures et manger. Nous sommes nombreux Ă  ĂȘtre dans ce cas et Ă  ne pouvoir faire autrement au regard de ce qu’il se passe. Ceci n’est pas une initiative individuelle mais bien une nĂ©cessitĂ© pour de nombreuses personnes afin de pouvoir vivre. Cette dĂ©marche collective est dĂ©jĂ  portĂ©e largement en France et plus globalement dans plusieurs pays du monde.

Vous retourner contre les personnes garantes de mon logement ne servirait Ă  rien car elles se retrouvent dans le mĂȘme type de situation que nous venons de dĂ©crire. Lancer une procĂ©dure d’expulsion ne rĂšglerait en rien la situation et vous couterait encore plus d’argent. Nous vous invitons donc Ă  vous tourner vers qui vous semblera judicieux.

Restant Ă  votre disposition pour toute information complĂ©mentaire, je vous prie d’agrĂ©er, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus sincĂšres.

[Repris de Information Anti Autoritaire Toulouse et Alentours.]

  • PandĂ©mie, autoritĂ© et libertĂ©

    Une page réguliÚrement mise à jour sur la situation actuelle



Source: Non-fides.fr