Ce guide ne traite que de méthodes visant à détruire le cablage des caméras, pour détruire la caméra elle même il faut abattre le mat ou grimper en hauteur pour péter l’optique, ça nécessite du matériel lourd et encombrant (disqueuse, échelle …) et c’est donc une autre histoire

1 – Repérage

Les lieux :

Déplacements des personnes et des véhicules, caméras (publiques ou privées) ayant vue sur la caméra ciblée, flics/vigiles/etc à proximité.

La fixation de la caméra :

Sur un mur, sur un mât, le type de mât (gris clair à l’ancienne ou gris sombre et tout lisse pour les nouveaux).

Le cablage :

Cablage à l’extérieur, protégé par une simple gaine (souple ou rigide), cablage dans le mât.

La fixation de la trappe (dans le cas du cablage à l’intérieur du mât) :

Vis type Allen, vis type triangle (edf), trappe doublée ou pas par des colliers de serrage en métal.

2 – Préparation

La route :

Idéalement, ne pas faire le même chemin à l’aller et au retour, prévoir des itinéraires esquivant un maximum de caméras (surtout au retour) grâce au site toulouse sous surveillance, selon le nombre de personnes présentes pour l’action et la configuration des lieux prévoir des petits barrages pour ralentir les flics.

Attention, faire du repérage sur internet c’est bien, faire du repérage en vrai c’est mieux. Les photos de google street ont souvent plusieurs années, et sur le site toulouse sous surveillance il peut manquer quelques caméras.

Les fringues :

Pour l’action des gants, de quoi bien se masquer le visage (mais vraiment bien parceque leurs caméras c’est full hd), des fringues jetables (noires et sans signes distinctifs). Pour après des fringues « normales » sous les jetables, et des chaussures discrètes (important parceque c’est pas pratique d’en changer).

Les portables :

PAS DE PORTABLES. Ou a la limite éteignez les, mais plusieurs kilomètres avant d’arriver sur les lieux parceque dans le centre il y a des antennes téléphoniques partout, vous pouvez les voir ici.

Le matériel :

A – Caméra fixée à un mur :

Pince coupante

C’est quasiment toujours du cablage extérieur protégé par une gaine rigide, il est possible de soulever la gaine mais ça prend du temps, le plus rapide est d’avoir un·e copain·e qui fait la courte-échelle car la gaine s’arrête souvent après 2m50 de hauteur, laissant le cable sans protection.

Lira la suite sur Iaata.info


Article publié le 08 Mai 2020 sur Brest.mediaslibres.org