Octobre 26, 2020
Par Sans Nom
125 visites


Toulouse- A Seysses comme ailleurs, la Police Aux FrontiĂšres (PAF) fait son sale taf
Indymedia Nantes, 26 octobre 2020

Pour rappel : 7 personnes ont Ă©tĂ© condamnĂ©es Ă  2 mois de prison ferme suite Ă  des tags et des affiches (contre les flics, les juges, les matons, les bourgeois, l’etat, le patriarcat, le confinement imposé ), et pour refus de signalĂ©tique et identitĂ©s imaginaires. Elles sont enfermĂ©es Ă  Seysses depuis plus d’un mois maintenant.

Il y a plusieurs jours, la PAF est venue Ă  la prison de Seysses, interroger certaines personnes condamnĂ©es dans cette histoire qui avaient donnĂ© une identitĂ© belge (et nĂ© en belgique) ou bien française (mais nĂ© au portugal). Deux personnes ont pour l’instant reçu des OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Francais) et des ICTF de 3 ans (Interdiction de Circuler sur le Territoire Francais).

Elles risquent un enfermement au CRA (Centre de RĂ©tention Administratif) le jour de leur sortie de taule (annoncĂ©e pour le 3 novembre). Cet enfermement supplĂ©mentaire peut, dans leur cas, durer Ă  priori jusqu’à 2 mois.

Un recours a Ă©tĂ© fait par un avocat dans les 48h, pour tenter de contrer cette dĂ©cision et la date de l’audience n’est pas encore connue.

Notre rage contre la machine répressive ne se limite pas à cette situation !
Cette procĂ©dure systĂ©matique se passe quotidiennement, quand la PAF vient interroger, menacer ou embarquer les nombreuses personnes enfermĂ©es Ă  Seysses et qui n’ont pas les « bons » papiers pour ĂȘtre sur le territoire français. La plupart d’entre elles font chaque fois ces passages par le CRA aprĂšs la taule, parfois pendant 3 mois, avant d’ĂȘtre expulsĂ©es ou relĂąchĂ©es.

Liberté pour tou.te.s, avec ou sans papiers !
A bas les frontiĂšres et tous les enfermements !




Source: Sansnom.noblogs.org