Octobre 8, 2019
Par Squat.net
355 visites


octobre 8th, 2019  

Depuis plusieurs mois, les chantiers de construction d’une zone d’affaires autour de la gare Matabiau Ă  Toulouse continuent dans leur vaste entreprise de destruction de maisons et vieux quartiers. Le projet TESO (Toulouse Euro Sud Ouest) veut reconfigurer la ville en une mĂ©tropole technologique, policiĂšre et touristique.

Projet gargantuesque qui curieusement implique ces mĂȘmes entreprises qui batissent toujours plus de prisons. Eurovia, succursale de Vinci, a vu pour cela une de ses machines brĂ»ler cette nuit du 4 octobre, sur le chantier de gentrification de la place Arago, extension du rĂ©amĂ©nagement de toute la zone visant a y installer ces cadres dynamiques et flexibles loin de ces rages jaunes, noires et vertes qui convergent.

Contre TESO et les industries de destruction massive et pour la libertĂ© des Gilets jaunes, prenons celle de rappeler Ă  ces machines qu’elles ne sont pas les bienvenues dans nos quartiers.

[Publié le 8 octobre 2019 sur Indymedia-Nantes.]




Source: Fr.squat.net