Août 20, 2016
Par Indymedia Bruxsel
40 visites


Suite à de récentes histoires qui ont fait quelque bruit ici là, et à des mois de propagande douteuse, nous tenons à dire que le site Non Fides et les idées qui y sont portées ne représentent que celui qui l’anime, et pas un quelconque courant anarchiste, voire individualiste. L’instrumentalisation d’un site pour régler des comptes personnels (permettre à certains de laver leur linge sale en public, par des publications de lettres personnelles ou d’autres méthodes aussi peu sympatiques) et les idées communistes ne font pas partie des perspectives anarchistes, encore moins individualistes, et nous pensons que c’est fort dommage qu’un tel site tombe aussi bas et se mette à publier des textes qui contedisent à ce point nos idées …

En souhaitant sincèrement voir ce site redevenir ce qu’il était, une “base de données anarchistes”, et pas l’organe “d’éminents” personnages qui à première vue devraient pourtant être considérés comme des ennemis politiques (en tout cas par ceux qui ont quelques notions d’histoire et des perspectives diamétralement opposées), qui, si leurs idées tenaient un tant soit peu la route, et leur attitude ne se basait pas sur un sentiment de suffisance, qui n’a aucune raison d’être, ne seraient pas obligés de se contenter de façon opportuniste d’un site anarchiste pour vomir leur propagande et régler des comptes … l’ouverture c’est bien, mais lorsqu’elle amène à diffuser des idées opposées à celles qu’on prétend porter cela devient problématique (d’autant plus lorsqu’il y a un choix clair d’ignorer ce que font les autres anarchistes, car oui, il y a des anarchistes en dehors de non fides !), et contribue à décrédibiliser les idées portées depuis des années, et à se faire passer pour des idiots utiles… peut-être faudrait-il changer le nom du site pour clarifier ce virage à 180° et le renommer “base de données communistes” ou “base de données de monsieur untel” ou quelque nom du genre qui puisse évacuer toute confusion avec les idées anarchistes, et soulager un peu les compagnons sincères et cohérents qui refusent ce genre d’attitude opportuniste et n’ont pas envie de devoir se justifier des publications confuses (et parfois grotesques et dignes de cours de récréation) de ce qui se prétend être la vitrine de ce courant anarchiste.

Des lecteurs assidus de la base de données anarchistes, qui ne le seront plus dorénavant, à regret, en attendant de voir ce site partager à nouveau nos perspectives.

Pour l’anarchie, toujours.





Source: