Février 15, 2021
Par Sans Nom
398 visites


Un engin explosif découvert devant une entreprise au Thor
France Bleu, 12 février 2021

L’affaire est prise au sérieux par les gendarmes de Vaucluse. Un engin explosif a été découvert par des salariés ce vendredi matin près d’une fenêtre de l’entreprise Circet au Thor, spécialisée dans les télécommunications et la fibre optique. Les locaux ont été évacués et un périmètre de sécurité a été mis en place. À leur arrivée sur les lieux, les démineurs ont découvert un engin de fabrication artisanale composé d’une bouteille d’hydrocarbure et d’un système de mise à feu. Il n’était pas factice mais il n’a pas fonctionné. On ne déplore ni blessés, ni dégâts.

Une enquête a été ouverte pour tentative de destruction par un moyen dangereux. Quant au matériel, il a été saisi et va être analysé par les techniciens en identification criminelle.


Advent International enclenche la vente de Circet
L’AGEFI, 9 février 2021 (extrait)

Circet, peu connue du grand public, est l’une des plus belles pépites en portefeuille du fonds d’origine américaine, Advent International, qui en est le propriétaire depuis trois ans. Circet pourrait prétendre à une vente à près de 3 milliards d’euros.

Une métamorphose que le groupe dirigé par Philippe Lamazou doit avant tout à la formidable croissance des réseaux de télécommunications mobiles et fixes. Dans l’Hexagone, Circet est devenu l’un des plus importants fournisseurs de services d’infrastructures télécoms et travaille aux côtés des opérateurs, des collectivités et des grands comptes publics. Il a notamment profité du Plan Très Haut Débit, lancé par le gouvernement en février 2013. Celui-ci prévoyait la mobilisation de quelques 20 milliards d’euros en dix ans pour développer l’accès au très haut débit pour tous (dont 3 milliards de subvention apportés par l’Etat à destination des collectivités territoriales).

Circet a donc pleinement bénéficié du développement de la fibre, tout en assurant la maintenance et le déploiement des réseaux télécoms mobiles que sont la 4G et la 5G. «En France, on estime que la moitié de l’infrastructure mobile et un quart de l’infrastructure fixe passe entre les mains de Circet, que ce soit pour assurer la maintenance, la construction ou la connexion», estime un proche de l’entreprise.

Mais la seule croissance organique n’explique pas le bond du chiffre d’affaires de 800 millions à 2,2 milliards d’euros, en seulement trois ans. Pour cela, Circet a enchaîné les acquisitions sur le Vieux Continent. Ce fut notamment le cas en Irlande en 2018 avec KN Group, une entreprise travaillant pour Vodafone, Sky, Virgin ou encore BT et affichant 350 millions d’euros de revenus. Il s’est aussi implanté en Espagne en 2019 en s’offrant Cableven, un partenaire de Vodafone, d’Orange et de Masmovil, ou bien encore en Allemagne – où il a successivement racheté Tombers, Eltel, Cableway, Schneider Networkservice et K&R Eilers, soit un périmètre représentant près de 200 millions de chiffre d’affaires. Également présent en Suisse, en Roumanie, en Grèce et au Maroc, Circet a aussi ouvert un nouveau front au Benelux fin 2020, en jetant son dévolu sur Esas, pour près de 250 millions d’euros. Mais le maillage européen n’en est encore qu’à ses débuts. L’Italie pourrait prochainement figurer sur la feuille de route de l’ETI tricolore, qui n’y a cependant pas encore trouvé de partenaire.




Source: Sansnom.noblogs.org