Janvier 12, 2022
Par Squat.net
231 visites


Au petit matin du mercredi 12 janvier à 5h45, une fois de plus, des flics cagoulés s’approchent de l’espace occupé le lundi 10 janvier en solidarité avec l’expulsion du steki dans le bâtiment de Biologie (expulsion qui a eu lieu le jour du nouvel an), alors qu’au même moment des véhicules de police sont garés dans les rues autour du campus universitaire et que les unités de flics anti-émeute envahissent le campus. Le squat était gardé par des camarades, qui l’ont défendu avec dignité. Les ordures connues de la répression, avec leurs intentions meurtrières connues, ont cherché à noyer les occupant-es avec des lacrymos et en utilisant des grenades assourdissantes dans un espace où ils ne savaient même pas quels matériaux restaient de l’ancienne utilisation de l’espace comme laboratoire pharmaceutique. Bien entendu, nous ne doutons pas que des récits ridicules et trompeurs seront diffusés par l’État et les médias au sujet des matériaux qui se trouvaient déjà dans l’espace et de la destruction que les policiers eux-mêmes ont causée dans leur rage lorsqu’ils ont envahi l’espace, brisant fenêtres et murs. D’ailleurs, il semble que les coups de masse des flics aient la propriété magique de rendre les espaces utilisables pour la communauté universitaire et étudiante….

Nous continuerons à ouvrir des espaces dans votre société pourrie et nous n’arrêterons pas un instant de nous tenir aux côtés des camarades qui sont persécuté-es.

Nous appelons à un rassemblement de solidarité devant les tribunaux de Thessalonique le jeudi 13 janvier à 9 heures et à la solidarité avec le sketi du bâtiment de Biologie et les squats qui sont attaqués par l’état.

JEUDI 13 JANVIER À 9H DEVANT LES TRIBUNAUX DE THESSALONIQUE

PERSONNE N’EST SEUL-E ENTRE LES MAINS DE L’ETAT

SOLIDARITÉ AVEC LES PERSONNES ARRÊTÉES LORS DE L’EXPULSION DU 12 JANVIER

PAS UN PAS EN ARRIÈRE DANS LA DÉFENSE DE NOS TERRES ET LA REVENDICATION DE NOS VIES

Steki Biologica, Fonds de solidarité des militant-es emprisonné-es et persécuté-es (Assemblée de Thessalonique), Biologica

Ταμείο Αλληλεγγύης (Tameio, fonds de solidarité)
tameio [at] espiv [point] net
https://squ.at/r/7tk8
https://www.tameio.org/


Aucune expulsion ne restera sans réponse

Le mercredi 12 janvier à l’aube, des flics en uniforme et en civil ont de nouveau envahi le campus de l’Université Aristote de Thessalonique et ont expulsé la nouvelle occupation derrière le département de Chimie, qui a eu lieu le lundi 10 janvier. Pendant l’expulsion, les flics ont utilisé des grenades assourdissantes et des gaz lacrymogènes contre les personnes qui défendaient l’occupation à l’intérieur et l’ont vandalisée. Les camarades ont été arrêté-es, inculpé-es de délits mineurs et seront mis-es en examen demain, jeudi 13 janvier.

Dès le premier instant, les informateurs se sont mis au travail. Fausse reproduction des faits, fausses nouvelles. Ils montrent des photos de l’occupation détruite par les flics, en déclarant que les dégâts ont été causés par les occupant-es. Mais nous ne tombons pas du ciel, car nous connaissons le rôle des médias…

Devant nous se trouve à nouveau le rectorat de l’université Aristote de Thessalonique qui, ces dernières années, a eu tendance à devenir le nouveau quartier général de la police de la ville. Après l’expulsion du squat Terra Incognita en août 2020 et du steki Biologica en décembre 2021, le gang de Papaioannou franchit une nouvelle étape en ouvrant les portes du campus pour accueillir leurs collègues en uniforme, procédant à une nouvelle expulsion. Il veut nous assurer qu’il ne permettra pas que des « actes arbitraires et illégaux commis par des éléments marginaux » existent au sein de l’université. Nous, par contre, nous lui assurons que rien n’est fini et que rien ne meurt. Nous sommes ici et nous continuerons à exister dans de nouveaux espaces occupés, dans les rues, aux côtés de toustes les insurgé-es de la terre.

Nous étions, sommes et serons des squatters à vie.

Pour comprendre le réel, pour que nos vies redeviennent une menace.

Squatter est le passé, le présent et l’avenir de la lutte pour la liberté.

Et nous sommes la chair de leur chair.

Rassemblement en solidarité avec les personnes arrêtées lors de l’expulsion de l’occupation dans le département de Chimie.

Jeudi 13 janvier à 9 heures devant les tribunaux de Thessalonique

Aucun-e n’est seul-e contre la rage répressive de l’État.

Terra Incognita
Thessalonique, Grèce
https://squ.at/r/41xw
https://terraincognita.squat.gr/


Des squats à Thessalonique: https://radar.squat.net/fr/groups/city/thessaloniki/country/GR/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) à Thessalonique: https://radar.squat.net/fr/groups/city/thessaloniki/country/GR
Des événements à Thessalonique: https://radar.squat.net/fr/events/city/Thessaloniki/country/GR

Des squats en Grèce: https://radar.squat.net/fr/groups/country/GR/squated/squat
Des groupes (centres sociaux, collectifs, squats) en Grèce: https://radar.squat.net/fr/groups/country/GR
Des événements en Grèce: https://radar.squat.net/fr/events/country/GR


Tameio, le 12 janvier 2022 https://www.tameio.org/2022/01/sygkentrwsi-allhleggyhs-sta-atoma-apo-thn-ekkenwsh-ths-neas-katalipsis/
Indymedia Athènes, le 12 janvier 2022 https://athens.indymedia.org/post/1616378/




Source: Fr.squat.net