Avril 20, 2016
Par Mille Babords
35 visites


Depuis le milieu du vingtième siècle, certaines théories biologiques s’appuient, explicitement ou implicitement, sur l’hypothèse d’un déterminisme génétique du comportement et de la personnalité. Les premières études relevaient d’un réductionnisme extrême, tentant d’identifier “le” gène de l’homosexualité, de la violence, de l’infidélité conjugale, … Des études plus récentes s’appuient sur le séquençage de milliers de génomes pour identifier l’ensemble des facteurs génétiques pouvant affecter le comportement d’un individu ou augmenter sa susceptibilité à développer des troubles mentaux. Après avoir introduit les principaux concepts de la génétique, je présenterai quelques-unes dés études marquantes qui ont jalonné l’histoire de la génétique du comportement et de la personnalité, et tenterai d’engager une réflexion sur leurs présupposés, leurs méthodes, et l’interprétation des résultats.

Dates : les mercredis 9, 23 mars, 6, 13, 20 et 27 avril de 19 à 21 heures,

au Théâtre Toursky, 16 Promenade Léo Ferré, 13003 Marseille (métro National).

Ouvert à tous et gratuit, sans inscription 

Conformément à l’esprit de l’Université populaire, chaque séance comporte un exposé d’un peu plus d’une heure, le reste étant consacré à la discussion, à l’échange d’idées ou aux extensions souhaitées par le public.

Contact : Jacques.van-Helden chez univ-amu.fr

Information : http://universite-populaire-de-marseille.net/




Source: