Octobre 29, 2021
Par Dijoncter
239 visites


Chemin de fer est un projet de « théâtre-document » autour du rail à aller voir du 16 au 19 novembre à la salle Jacques Fornier à Dijon.

Alexis Forestier, artiste musicien bricoleur bien connu du TDB, et Itto Mehdaoui, du Collectif Marthe, imaginent, après Modules dada et Volia Panic, un « théâtre-document » proche du concert, fait d’enregistrements sonores, de paroles vives et d’archives. Auteurs, constructeurs et metteurs en scène à l’engagement joyeux, ils étudient la façon dont le boom ferroviaire, dans les années 1840, a accéléré le basculement vers une société de flux – commerciale et industrielle – et opéré une transformation géophysique et sociale de certains paysages, un déplacement de l’homme et de sa perception du monde. Le rail, s’il participe de la métamorphose irréversible des territoires, est aussi le terrain des revendications du mouvement ouvrier induites par le monde cheminot. C’est à Venarey-Les-Laumes, où ils ont ouvert la Quincaillerie, lieu de vie et d’expérimentation, qu’ils débutent une enquête de terrain auprès d’habitants et cheminots. Ils inventent un théâtre de machinerie hétéroclite dont le mouvement poétique naît du concret de la vie, de leurs recherches sur le syndicalisme ouvrier ou la littérature. Une pièce performative aussi surprenante que les précédentes, qui interroge les liens à notre passé industriel ou la rêverie du voyageur, mais également les formes de résistance à l’extension marchande et effrénée du développement ferroviaire.

À voir salle Jacques Fornier à Dijon du 16 au 19 novembre.




Source: Dijoncter.info