(19h30 auberge espagnole, 20h30 projection)

A Séoul, à la suite d’un rejet de produits toxiques dans le fleuve Han par des bureaucrates américains, un monstre mutant, surgi des eaux, attaque la foule pour garnir son garde-manger. Park Hee-bong tient un petit snack au bord du fleuve où il vit avec les siens. Lorsque sa fille Hyun-seo se fait enlever, c’est toute la famille qui se lance à son secours.

Mélangeant comédie sociale, horreur, burlesque, parodie de film catastrophe et suspense haletant, « The Host » (« l’hôte ») nous plonge dans l’épopée politique d’une famille partie à la recherche de son enfant. Face à un monstre aussi agile qu’imprévisible, l’effroi et la panique saisissent la foule qui se croit exposée au virus – successivement péril bactériologique dont on brandit la menace, puis mode de propagation d’une désinformation orchestrée par le gouvernement et les médias. Dans ce grand cirque de la crise, où se jouent les liaisons dangereuses entre les États-Unis et la Corée, nos héros, aussi ridicules qu’attachants, devront traverser des épreuves initiatiques et des questionnements philosophiques, et défier la puissance gestionnaire d’un État peut-être plus monstrueux que… the host lui-même.


Article publié le 10 Jan 2020 sur Millebabords.org