Juin 22, 2016
Par Paris Luttes
337 visites


2 lycéens comparaissent ce jeudi au Tribunal de Grande Instance pour s’être mobilisé contre la loi Travail dans leur lycée !

Des violences policières ont eu lieu aux abords des lycées, notamment de la part de la BAC, que nous condamnons. D’autant plus que la simple présence de parents d’élèves et/ou d’enseignants a le plus souvent permis de ramener le calme.

Ces arrestations ont pour but de dissuader les lycéens de se mobiliser et d’exercer ainsi leur liberté d’expression et leur droit à manifester. Cette répression est de nature à raviver les tensions et ne peut être en aucune manière une réponse aux revendications exprimées par une partie de la jeunesse contre la loi « Travail ».

De plus, de nombreuses procédures disciplinaires débouchant sur des exclusions d’élèves se succèdent à quelques semaines de la fin des cours, procédures qui viennent s’ajouter aux poursuites judiciaires. Nous refusons cet acharnement à l’encontre de jeunes, qui ne peut qu’entraver leur scolarité. Plusieurs d’entre eux préparent cette année un examen ou s’apprêtent à faire un stage essentiel à leur formation. Ces menaces de sanctions disciplinaires annoncées par certains chefs d’établissements scolaires ne sont pas de nature à apaiser la situation.

Nous demandons l’arrêt des procédures judiciaires et administratives qui visent les lycéens mobilisés du 92.

Le collectif de soutien a contacté des avocats qui ont défendu les élèves. Les frais de justice engagés sont importants : ils ne pourront pas être réglés par les familles.

C’est pourquoi, nous devons être solidaires, chaque don est important, quelle que soit sa valeur ! Aidons ces lycéens !

Pour donner : www.lepotcommun.fr/pot/ap9favqt




Source: