Mars 22, 2022
Par SOS Racisme
333 visites

Testing logement – Une agence immobilière sur deux accepte de discriminer ou se rend complice de discrimination. | SOS Racisme




https://oss.maxcdn.com/html5shiv/3.7.2/html5shiv.min.js
https://oss.maxcdn.com/respond/1.4.2/respond.min.js

En cette journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, nous avons dévoilé une enquête sur les discriminations raciales au logement. Une enquête édifiante dans laquelle nos militants se sont fait passer auprès d’agences immobilières pour des propriétaires voulant mettre leur bien en location mais demandant qu’on ne leur envoie pas de candidats d’origine maghrébine ou des candidats noirs. 

Une agence immobilière sur deux a accepté cette demande ou a conseillé au propriétaire de pratiquer lui-même ce tri discriminatoire. 

Il y a 3 ans, un testing similaire réalisé sur les agences en Ile-de-France montrait que 51% d’entre elles (contre 48,5% aujourd’hui) acceptaient de discriminer ou se rendaient complice de discrimination. Un constat qui prouve que la pratique discriminatoire reste très ancrée dans le monde de l’immobilier.  

À la suite de cette annonce, le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, s’est entretenu avec la ministre du logement, Emmanuelle Wargon. Une réunion va être rapidement organisée avec les professionnels du secteur pour analyser les résultats de notre testing.

Cette concertation a pour objectif de comprendre pourquoi, malgré les mesures prises il y a 3 ans par le ministère à la suite de notre premier testing, une agence sur deux continue de discriminer.

<!– /.blog-main