Novembre 9, 2020
Par Sans Nom
236 visites


Dans la nuit du 23 octobre dernier, une forte explosion a secoué le siège du service électoral (SERVEL) à Temuco, quelques jours avant la tenue du plébiscite pour une Nouvelle Constitution, stratégie du pouvoir pour institutionnaliser et calmer la révolte.

Le service de déminage des carabiniers (GOPE) est rapidement arrivé sur place, constatant la présence d’un engin explosif composé de poudre qui aurait malheureusement produit plus de bruit que de dégâts.

[A partir de noticiasdelaguerrasocial, 5 noviembre, 2020]




Source: Sansnom.noblogs.org