Malgré la peur des représailles, une ancienne salariée de Mac Donald’s à Tours a accepté de répondre à nos questions, sous couvert de l’anonymat : « Je vous demanderais de ne pas citer mon nom, jamais. Ils ont encore des moyens de pression sur moi ».  Avant même le confinement et la pandémie de Covid-19, le respect de la loi ne semble pas le fort de Mac Donald’s … Un témoignage accablant!

Le salaire et les conditions de travail sont elles bonnes?
Très difficiles. Harcèlement moral, dépression, humiliation publique, demande d’heures supplémentaires non payés mais c’est « notre choix » de rester sans être payé. Certains managers, y comprit moi-même, avons déjà dû rester 24h d’affilé dans un restaurant. Pour nettoyer tout de fond en comble pour une inspection par exemple. On m’a imposé de venir sur mes jours de repos avec des phrases du type : « c’est quoi 5h dans ta journée ? C’est rien ! Et on pourra t’apprendre à faire ça ou ça en plus ! ». En vérité on n’a pas le choix. Des semaines à 60h payé 35. Des semaines de vacances ou je venais 3 fois au restaurant pour aider car ils étaient en sous effectifs parce qu’on laisse pas ses collègues dans la « merde ». C’est ça leur point fort. Créer une dynamique d’équipe solide afin qu’on se sente redevable. Quand un membre de l’équipe de direction venait en aider un autre il fallait lui rendre la pareille. C’est comme ça qu’ils arrivaient à nous persuader de rester aider pendant 3-4h alors qu’on avait fini notre journée. Les managers sont les plus sollicités. Ils doivent arriver une heure avant leur horaire et partir à l’heure prévu est très mal vu. La réalité c’est qu’on était payé 7h30-15h30 et que l’on faisait 6h-18h. Si on faisait moins ou si on partait avant on nous disait : « bah alors, tu prends ta journée ? » ; « je ne savais pas que tu étais en Rtt aujourd’hui ! » ce genre de phrase qu’on entendait chaque jour. Je vous ai développé un peu les horaires de travail mais il y aurait tellement à dire …

Avez vous été témoin/ victime d’actions illégales, de harcèlement moral ou autre?
Le harcèlement moral est permanent. Les managers sont poussés à leur maximum, les directeurs parlent à leurs équipes comme des chiens pendant les rushs. Leur excuse : « c’est sur le moment faut pas que ça te touche. ».

Autres actions illégales: transfère des denrées alimentaires réfrigérés ou congelés entre restaurant dans les voitures des managers. Vous travaillez à Tours nord, on peut vous demander de passer chercher de la salade ou des viandes au Macdo des deux lions avant de venir par exemple. Évidemment aucune de nos voitures n’étaient réfrigérées lors de ces transferts. De plus, si on se faisait arrêter par des forces de l’ordre il nous était interdit de dire que nous faisions un transfert. Nous devions dire que nous les avions volé. L’entreprise n’aurait ensuite pas porté plainte contre nous et ça s’arrêtait là. Aucun de nous ne s’est fait arrêté. En tout cas je ne suis pas au courant. Il y a un cahier dans chaque bureau de direction dans chaque Macdo qui retrace tous ces transferts par traces écrites.

Peut on user du droit de retrait en cas de danger pour les salariés?
C’est très difficile voire impossible.

Il y a des syndicats chez MacDo?
Absolument pas, personne n’essaie d’en contacter.
Quand on arrive on est souvent jeunes, on sort de l’école ou on travaille à mi temps en plus des études, comment peut on savoir s’ils ont le droit de faire ce qu’ils font alors que l’on a aucun point de comparaison ? Quand j’ai commencé à travailler là bas c’était normal pour moi les conditions de travail. Je ne connaissais rien d’autre. Alors on continue sans se demander si on peut nous aider ou pas. En 7 sept ans on ne m’a jamais mentionné le fait qu’il puisse exister un syndicat. J’ai fais 4 macdo différents et personne n’a jamais essayé de faire quoi que ce soit.

Peut-on faire grève chez MacDo?
Vivement déconseillé. Faire grève c’est s’assurer un harcèlement moral par la suite. Comme on nous a toujours dit « personne n’est irremplaçable » que l’on soit équipier, manager, assistant de direction, directeur ou superviseur. L’équipe de nuit de Tours nord a fait grève il y a 2 ans pour dénoncer les conditions de travail. Les managers qui étaient là le soir ont du rester assurer la nuit à la place de l’équipe de nuit, soit plus de 15h de travail consécutif. C’était une manière de monter les salariés les uns contre les autres. On doit travailler plus si certains font grève.

Facebooktwittermail


Article publié le 21 Avr 2020 sur Desobeir.net