La technopolice, c’est l’alliance de la technologie et de la police à des fins de surveillance de masse et de société de contrôle.

Les technocrates misent sur le Plan et la Machine pour réguler nos villes et nos vies. En lieu et place de la polis entendue comme cité démocratique, comme espace pluraliste, lieu de déambulation, de rencontres impromptues et de confrontation à l’altérité, ils mettent la ville sous coupe réglée. La technopolice ressemble à un gigantesque tube à essai dans lequel les formes les plus avancées du contrôle social pourront être mises au point.

Contre ce monde, nous avons employé ce même terme pour le dénoncer et le renverser : Technopolice est maintenant une campagne participative qui milite contre le déploiement massif de dispositifs et de technologies sécuritaires à des fins policières dans nos vies : reconnaissance faciale, vidéosurveillance intelligente, drones…

L’exposition artistique itinérante Technopolice est composée d’un ensemble d’affiches provocatrices de formats variables, tirées des images et slogans de la campagne Technopolice imaginés et créés par Marne. À cela s’ajoute un dispositif de reconnaissance faciale imaginé par Klorydryk, qui permet de comprendre l’impact d’une telle technologie laissée entre les mains d’un État : identification de tout individu passant dans son champs, analyse du comportement selon des choix politiques, critères de déclenchement d’alerte entre les mains de la puissance publique, etc. : une surveillance totale.

L’exposition artistique itinérante Technopolice sera à Avignon du 9 au 25 juillet à l’Ardenome. Et rendez-vous le 13 juillet de 14h à 18h pour une conférence et des ateliers.

P.-S.

Lire l’article original et télécharger affiche et flyer sur le site technopolice.fr ici

En complément…


Article publié le 12 Juil 2020 sur Lenumerozero.info