Mars 5, 2018
Par Ipeh Anti Faxista
40 visites


De comment quelqu’un se réunit avec la Ertzaintza et finit par ne pas soutenir deux mobilisations antifascistes. Pour ses déclarations sur Radio Euskadi (24/02/2018). de Fermin Borisovna Brusk pour lahaine.org * E.H A toi, Iker Casanova, « petit intellectuel » de carte postale à l’ascension carriériste, militant de Sortu et parlementaire de EH Bildu au parlement autonomique d’Espagne. « Contre le fascisme, plus de neurones et moins de testostérone ». Voilà ce que tu as déclaré après les affrontements qui ont eu lieu à Bilbo le jeudi 22 février passé. Comme je suppose que tu as un minimum de connaissances historiques, tu sais bien qu’on ne vainc pas le fascisme seulement avec des neurones, mais qu’il faut aussi de la valeur, de l’engagement, du don de soi, de la conscience, des sentiments, de la lutte et du combat. Je ne sais pas si à Stalingrad ou à Berlin ils avaient moins de testostérone que de neurones, mais ce que je peux t’assurer est que le fascisme n’aurait pas été vaincu seulement avec ces dernières. Je ne sais pas si ceux qui sont tombés au combat ou qui ont été blessés ou qui ont dû fuir sur le « front de Villareal », parmi lesquels se trouvent […]




Source: