Prochains RDVs :

L’occupation du TNT par les intermittentEs est en cours depuis le 28 avril.

Tous les soirs à partir de 18h, et plus particulièrement les jours de manif : Nuit Debout place du Capitole.

Samedi 21 mai :

  • 16h place du Ravelin (Saint-Cyprien) : troisième édition de l’Assemblée de lutte.
  • Soir : repas de soutien à la caisse de grève de l’Assemblée de lutte, place Belfort, dans le cadre de Belfort Général.

Dimanche 22 mai  :

  • 17h à Jean Jaurès : action appelé par l’Assemblée de lutte, avec pour objectif la récolte de fonds pour la caisse de grève.

Liste non-exhaustive des secteurs en grève :

- Grève de la fonction publique (du 16 au 29/05)
- Grève des routiers (reconductible à partir du 16/05)
- Grève Pôle Emploi (le 17 et 19/05)
- Grève Marins (reconductible à partir du 17/05)
- Grève des Cheminots (reconductible à partir du 18/05)
- Grève des raffineries (reconductible à partir du 17/05)
- Grève de tous les salariés du privés et du public (reconductible à partir du 17/05 en fonction des appels à la grève nationale)
- Grève des étudiants, lycéens (reconductible )

Selon les médias, 3 interdictions de manifester auraient été délivrées à Toulouse, interdissant l’accès aux zones proches des manifestations de ce jeudi 12 à 14h30 et 17h30. Ces personnes avaient été interpellées les 11 et 12 mai.

Bref retour sur le jeudi 12 mai

- La manif d’aujourd’hui a dévié de son point d’arrivée supposé (Arnaud B) pour aller se rassembler en soutien au commissariat. Sous la pression, les 4 ont été libérés. S’en suit une manif sauvage tranquille jusqu’à la tentative d’occupation de la Halle aux Grains (François Verdier) ou la BAC gaze allègrement et sans distinction. Plusieurs interpellations suivent et le cortège se disperse sur le boulevard face à la pression policière.

- les 4 personnes en garde-à-vue ont été libérées suite à l’occupation de la permanence de la députée mercredi à la déviation de la manif pour se rassembler devant le comissariat et demander leur libération.

- Les 2 gardés-à-vue de la manif de mardi sont sortis. L’un est passé en comparution immédiate ce jeudi et l’a refusée : il passe en procès 15 juin. L’autre est sorti de GAV avec un rappel à la loi.

Bref retour sur le mercredi 11 mai :

Rassemblement puis départ en métro vers Saint-Cyprien pour l’occupation de la maison de la citoyenneté

- 14h : environ 200 personnes métro jean-jo. La police est déjà déployée à Saint-Cyp’ et seule une trentaine de personne pénètre dans le bâtiment et se fait bloquer à l’intérieur par les keufs. Les autres restent en soutien puis bloquent l’avenue Etienne Billières environ 20 minutes.

Départ en manif pour l’occupation de la permanence de la députée Martinel

- 15h10 : Une fois les camarades libéréEs, le cortège repart sous la pluie par le haut de l’avenue en chantant puis rejoint le boulevard Déodat de Séverac, très suivis par BAC et camions de keufs.
- 15h45 : Le cortège occupe la permanence de la députée socialiste Martine Martinel (rue CLément Ader). Le but est de lui faire pression pour signer la motion de censure du 49-3.
- 16h, les flics coupent en trois le rassemblement et nassent les gens à l’intérieur de la permanence pour un contrôle d’identité. Ligne de tram arrêtée.
- 16h25 : les personnes commencent à sortir. 3 ou 4 arrestations sont à déplorer parmi les gens à l’intérieur.
- 17h10 : fin de l’action.
- 18h30 : départ en manifestation depuis la bourse du travail vers le siège du Parti socialiste (hier inaccessible !), à l’arrivée sono avec musique et interventions syndicales devant une centaine de personnes réunies (et au moins autant de flics !)
- 21h : début de Nuit Debout au Capitole avec une centaine de personnes, ambiance tranquille

Bref retour sur le mardi 10 mai :

Rassemblement très suvi à Nuit Debout suite à l’annonce d’utilisation du 49-3

Un large appel à circuler à se retrouver à Nuit Debout à 18h. Un rassemblement l’arge s’y trouvait, mélangeant de nombreux groupes en lutte et syndicalistes. L’énergie est là, les gens sont déters.

Une manif sauvage jusqu’au PS

A 19h, ça part en manif sauvage massive du Capitole (2000 personnes), par les boulevards direction le local du PS où une ligne de keufs bloque, gaze matraque allègrement, notamment au crâne. Au moins 2 personnes à l’hôpital. La manif repart sur les boulevards et se retrouve au Capitole.

Une deuxième manif pour le prix d’une

De 21h30 à 22h30, une nouvelle manif sauvage massive, déterminée et énergique déambule au centre-ville. Quelque distributeurs bancaires et panneaux publicitaires en payent le prix. La pression policière à l’arrière du cortège arrive à clairsemer le cortège, qui revient sur les boulevards et retournent au Capitole. On s’applaudit, la joie est de la partie. Les interventions au micro s’enchaînent jusqu’à 00h00.

En attente d’un bilan plus fiable, 3 arrestations auraient été constatées. 2 personnes à l’hôpital dont une est déjà sortie.




Source: