Alors qu’ils doivent être jugés le 31 mai, deux Suisses ont été interpellés pour avoir fait passer la frontière franco-italienne à une vingtaine de migrants.