Décembre 19, 2019
Par La Horde
173 visites

Une trentaine de néonazis ont donc déambulé armés de torches dans les rues de la Vieille-Ville en début de soirée. Après avoir réalisé une « cérémonie » digne de l’Allemagne nazie devant la Cathédrale Saint-Pierre, les néofascistes ont fait des « rondes » afin de « chasser du gauchiste ».

N’ayant pas pu trouver de victimes à agresser, les fascistes se sont repliés dans un pub de la Vieille-Ville. C’est devant ce pub qu’un groupe d’une vingtaine de personnes a attaqué les néonazis aux alentours de 1h du matin.

Comme pour les cas précédents (la riposte étudiante et l’action féministe), la presse bourgeoise parle uniquement de cet incident sans faire mention du contexte. L’extrême droite fasciste voudrait faire de la Vieille-Ville son repaire et intimider ses opposant.e.s, mais une résistance antifasciste hétéroclite s’organise pour leur barrer la route, voilà la situation.

Les fascistes genevois n’ont visiblement pas peur du ridicule quand ils organisent une commémoration de l’Escalade composée pour les trois quarts de personnes ne résidant pas à Genève. Leurs comptes rendus de la soirée sur internet sont des exemples de mauvaise foi crasse et de mythomanie maladive.

Nous appelons à accentuer la résistance antifasciste et à alerter votre entourage ces prochaines semaines afin de renvoyer les fascistes dans les égouts. L’antifascisme c’est toujours l’autodéfense populaire.

Contre les tentatives d’appropriation de Genève, de sa Vieille-Ville, de son patrimoine et de son histoire par les néo-fascistes, réaffirmons la ville que nous voulons : antifasciste, ouverte et multiculturelle.




Source: Lahorde.samizdat.net